Alors que depuis hier lundi 30 novembre 2020, les avocats Camerounais sont en grève et ce pour toute la semaine, dans le cadre de la phrase une de la riposte lancée par l’ordre des avocats du barreau du Cameroun afin d’exiger désormais le respect à leur égard, une lettre d’une dizaine d’avocats qui circule sur la toile se dresse contre ce ras-le-bol.

L’initiateur de cette lettre contestataire serait Me EYANGO, indiqué comme l’un des principaux avocats du RDPC. Mais malgré cette désolidarisation, l’on constate depuis hier que les avocats brillent par leur absence dans les tribunaux.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar