Moi c’est Reine et je suis dans l’amertume, le regret et l’angoisse. Il y’a deux ans, j’ai vécu une triste histoire qui ne cesse d’hanter mon âme. Très jeune j’ai aimé un gars et j’accepté vivre avec lui jusqu’à ce que la mort nous sépare. Lisez toute l’histoire.

J’avais à peine 18 ans quand j’ai décidé de quitter la maison familiale pour m’enfuir avec l’homme de mes rêves. Alexis, 4 ans de plus que moi, était le seul boy qui me faisait comprendre que demain sera la patate. Les gos et les gars, le love entre nous était le venez voire, n’allez pas dire. Sauf que sa mather n’aimait ni me voir ni entendre parler de moi. Pour elle je suis le genre de go qui peut faire les martas à son fils. En fait elle disait déjà que c’est de ma faute si Alexis n’a pas eu son probatoire. Le ndem c’est quelque chose. Comme si je devais venir buch à sa place. Elle nous cassait trop la tête avec ses ways du genre ‘’nous sommes encore mouna et que nous ne pouvons pas encore vivre ensemble. Le jour ou Alexis quittait la maison elle a failli mourir.

  • Alexis comme tu quittes cette maison je te maudis. C’est quand tu feras les choses en ma façon que tu seras heureux.
  • Rémé ndem moi. Il y’a quoi que tu ne veux pas voir ma coco, Reine c’est la femme de ma live.
  • Elle va te ruiner la vie. Tu manques de quoi ici à la maison ?
  • Rémé j’ai besoin de Reine pour bien vivre. Maman on va s’en sortir. Soit l’accepte ici, ou alors je quitte la maison. Bye je m’en vais.

C’est dans ces mauvaises conditions qu’ils se sont séparés. Mon gar a laissé le school et faisait les petits jobs pour qu’on brisse. Entre temps moi j’apprenais la coiffure. Je suis tombée enceinte et c’était une joie pour nous. L’échographie a montré que c’était les jumeaux. A 6 mois de grossesses j’ai eu une complication. Le docteur me joss que les enfants s’étouffent dans mon ventre et pour éviter les complications on doit éliminer 1. Les gars c’était un vrai problème pour Alexis et moi.

  • Ma reine qu’allons-nous faire ? on supprime la fille ou le garçon ?
  • BB tu parles comme si c’était facile d’en décider. On n’élimine personne. Rien ne va les arriver.
  • Tu es consciente de l’ampleur de la situation ? Ma reine je ne veux pas te perdre.
  • Je vais encore y penser

Le jour du rendez-vous je ne suis pas go à l’hôpital. Une semaine après, je ressens une douleur atroce au bas ventre.  Je me suis rendu à l’hôpital l’échographie a démontré qu’un mouna est mort. Il fallait trouver 600 000 FCFA pour l’opération. Mon gar a essayé de demander à son patron mais en vain. Ses amis et autres connaissances ont pu lui donner au totale la somme de 150 000FCFA. La télé et tout ce qu’il et tous les autres meubles qu’il a pu acheter depuis notre installation ensemble ont été soldés pour une somme de 200 000 FCFA. Il n’avait rien épargné entre temps. L’opération s’est bien déroulée mais il fallait finir avec les factures avant de back à la maison. Nos parent n’étaient au courant de rien.

  • Stp Call ton Répé. Il est commissaire il a beaucoup d’argent
  • Ton père est aussi directeur d’école pourquoi tu n’appelles pas ?
  • Tu sais qu’il va me tuer parce que j’ai quitté la maison sans leur consentement
  • Le mien va m’enterrer vivant. Mieux je me débrouille ailleurs
  • Ok fais comme tu veux.

Deux semaine plus tard, rien n’avait été fait. La chambre était facturée à 5000 FCFA la nuit. La dette allait grandissant. A sept mois de grossesse, le petit mouna est venu au monde. Le docta a joss que si les autres factures ne sont pas réglés l’enfant n’ira pas à la couvreuse. Alexis est aller rencontrer ses parents. Sa maman n’était ni au bureau, ni à la maison. Son papa était en mission. Il est parti chez mes parents informer ma mather. Je ne sentais plus la respiration de l’enfant et j’ai crié, pleuré et personne n’en a prêté attention. L’enfant n’a pas supporté le froid et il est mort. A l’arrivée de maman et d’Alexis il se faisait déjà tard. Ma vieille a réglé les factures précédentes. Nul ne pouvait mesurer le mal et la honte que je ressentais en ce moment. Maman a essayé de me consoler et m’a ramené à la piol familiale. Alexis est rentré seul dans notre foyer. Il ne supportait plus de vivre sans moi, surtout avec la mort des bb sous sa conscience. Il ne voulait pas rentrer chez ses parents avec la honte. J’ai suivie au journal télévisé qu’il s’est suicidé. Si ma mère n’était pas là, moi aussi j’allais tout abandonner. Jusqu’aujourd’hui je pleure mon gar et mes mouna. J’ai compris que chaque chose à son temps et tout ce qui se fait avec empressement et naïveté n’aboutit à rien de bon.  

Share:

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.