Réagissant à l’interpellation des citoyennes et citoyens, des leaders d’opinion, des formations politiques ainsi que des secteurs variés de la vie économique, politique et sociale du pays, le Chef de l’Etat a ordonné au gouvernement de surseoir à la taxe qui était annoncé très prochainement sur certains outils de communication, pour une meilleure étude sur la question.

Le MPDR se félicite de cette célérité du Chef de l’Etat, qui dénote une posture d’écoute et de réactivité salutaires pour le raffermissement de notre système de gouvernance, ainsi que pour la densification de la confiance dans les rapports des citoyens avec les pouvoirs publics. Il s’agit à n’en pas douter, d’une confirmation de l’esprit sincère et de la volonté ardente qui anime le président de la République dans la quête permanente du dialogue, de la réconciliation, du pardon et de la paix.

Le MPDR pour ce qui le concerne, est heureux d’avoir attiré dès le départ l’attention sur la nécessité d’une concertation préalable, avant toute décision susceptible d’impacter négativement et brutalement notre vivre ensemble par ces temps difficiles.

Le MPDR voit dans cette décision, une preuve supplémentaire de ce que, le dialogue est possible sur tout, à tout moment, à tous les niveaux et avec tout le monde, à condition de savoir poser les problèmes, de respecter certaines normes protocolaires élémentaires, d’agir dans le cadre institutionnel, et mieux de s’abstenir de recourir à un langage d’invective, d’indexation malveillante, de fracture et de provocation inutiles.

Le MPDR remercie et salue la haute sagesse du Chef de l’Etat, témoignage de son pragmatisme avéré./.

Yaoundé, le 20 Octobre 2020

Le Président, médiateur Universel

SHANDA TONME

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar