Encore appelé «  Graviola », le corossol est un fruit  originaire d’Amérique tropicale et d’Afrique,  très reconnu dans l’usage médicinale et beaucoup plus pour ses propriétés anti cancérigènes.

Comment le reconnaitre ?

Le corossol est un fruit vert à la texture épineuse pouvant peser jusqu’à 500g pour le plus gros. Sa chair de couleur blanche et fibreuse est jonchée de pépins noirs. C’est un fruit au goût agréable, doux et lourd, se rapprochant un peu de la mangue. Il peut être consommé frais ou extrait (jus de corossol)

Quelles sont ses propriétés ?

Compte tenu de sa grande constitution en eau soit 80%, en glucide et en vitamines C, B1 B2, il regorge d’innombrables vertus soit préventives pour certaines, et thérapeutiques pour d’autres. Il est à noter que à titre préventif, la consommation du corossol prévient le cancer en empêchant l’installation des cellules cancéreuses dans le corps et régule aussi le taux de sucre dans le sang ce qui permet de prévenir le diabète.

Comment agit-il face au cancer?

Pour ce qui est de ses fonctions thérapeutiques il faut dire que sa grande réputation est due à ses potentialités face au cancer. Grâce à des composants naturels présents dans son fruit et dans ses feuilles, le corossol élimine les cellules cancéreuses. Ainsi privées de leur source d’énergie, ces cellules ne peuvent plus se développer normalement. Selon un scientifique du Laboratoire de Pharmacie et de Chimie de l’université de Purdue dans l’Indiana, Jerry L. McLaughlin, les acétogénines sont très efficaces sur les cellules cancéreuses du côlon. Elles seraient d’ailleurs « dix mille fois plus puissantes » que l’adriamycine, qui est un médicament utilisé dans le cadre des chimiothérapies.

Riche en vitamine C surtout, le corossol est reconnu pour sa capacité de renforcer le système immunitaire. Et ce n’est pas tout il est réputé aussi d’être un fruit diurétique très puissant car ses feuilles sous forme de tisane permettent de participer à l’élimination du mauvais cholestérol dans le corps, dans d’autres cas il régule la tension artérielle, lutte contre le stress et la dépression.

Que faut-il savoir de plus ?

Il est important de noter que les médicaments ne doivent en aucun cas être remplacés par la consommation du corossol car à ce moment là il sert d’accompagnement à la thérapie.

Cependant il faut consommer le corossol de manière mesurée car si la posologie est exagérée, il y a risque de modifier la flore intestinale, ce qui peut provoquer soit la diarrhée soit la constipation.

Par Francine FOE

Share: