Les causes exactes du décès de l’assistante doivent encore être déterminées et l’IPO espère qu’elles le seront lors de l’autopsie qui sera pratiquée dans les prochaines heures.

L’institut a confirmé la “mort subite” de l’assistante opérationnelle, deux jours après avoir pris le vaccin, mais a précisé qu’aucun effet indésirable n’avait été constaté.

L’Institut portugais d’oncologie (IPO) de Porto va mener des procédures pour déterminer les causes du décès d’une assistante opérationnelle de l’institut, qui a été vaccinée contre le covid-19 le 30 décembre et est morte le 1er janvier d’une maladie soudaine, rapporte le Jornal de Notícias.

Selon ce même organe, l’institut précise qu’aucune réaction indésirable au vaccin n’a été constatée, “aucun effet indésirable n’ayant été signalé ni au moment de la vaccination ni dans les jours qui ont suivi”.

Selon le Correio da Manhã, l’assistante opérationnelle avait 41 ans et travaillait dans le département de pédiatrie de l’institut. Elle faisait partie des 538 professionnels de l’institut qui ont reçu le vaccin, ce qui, selon les données de l’IPO, correspond à environ 24% de l’ensemble des professionnels de l’institut.

Les premiers vaccins contre Covid-19 sont arrivés à l’IPO de Porto le 28 décembre, ils “ont été vérifiés et préparés par les services pharmaceutiques et ont commencé à être administrés le mardi 29 décembre à 8h30”, indique l’information sur le site officiel de l’institut, qui ajoute également qu’environ 95% des professionnels avaient répondu favorablement à la vaccination qui se fait de manière volontaire et gratuite au Portugal.

Le flux rss de camer.be

Share:

Florelle Sateu

editor