D’après les autorités, la reconstruction d’une demeure détruite en zone anglophone pourrait coûter 1,5 millions FCFA.

La question a été abordée le 24 juin dernier à Bamenda, au cours d’une rencontre entre Paul Tasong Njukang et les maires de la partie anglophone du Cameroun. Le Coordonnateur du Plan Présidentiel de Reconstruction et de Développement du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (PPRD-NW/SW) souhaite que la population accepte volontiers l’offre d’aide à la reconstruction de leurs propriétés.

D’après le Maire Ernest Wandum qui prenait part aux échanges, les leaders communautaires doivent s’impliquer davantage dans  le processus. D’autres forces vives devraient se joindre aux élus. Cela ouvrira certainement la voie à la guérison des esprits des populations qui sont marquées par des années de violence. Ainsi la paix retrouvera progressivement sa place dans la zone anglophone. Le Maire de Bali a recommandé que l’esprit du peuple soit nettoyé.

Ernest Wandum s’est exprimé non seulement en tant que maire, mais aussi en tant que porte-parole de la Mezam, la Momo et du Ngoketunjia lors des assises tenues avec le Coordonnateur National Paul Tasong Njukang. « La localité de Bali a perdu des maisons, des bâtiments officiels, des structures comme la tribune du défilé ont été profanées. Beaucoup de gens ont subi un lavage de cerveau, » a conclu le Maire de Bali.

Le PPRD-NW/SW bénéficie d’une attention particulière. Le gouvernement a décidé le 05 mai 2020 de mobiliser 8,9 milliards pour le lancement. C’était dans le cadre d’un accord conclu entre le Ministre de l’Economie de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey, et le Représentant Résident du PNUD au Cameroun, Jean Luc Stalon. Le PPRD-NW/SW a un coût global de 89, 682 milliards FCFA.

Ce plan vise à réduire les effets de la crise sur les populations et l’économie des deux régions anglophones du pays. Il est axé sur trois piliers à savoir la restauration de la cohésion sociale, la reconstruction et la réhabilitation des infrastructures de base et la redynamisation de l’économie locale. Le Plan Présidentiel va s’exécuter sur une période de deux ans. Il est une composante de la Stratégie Nationale de Développement (SND).

Share:

author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *