Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

L’entrepreneure de 60 ans fait partie des cinq personnalités canadiennes désignées par Mary Simon, la nouvelle gouverneure générale du Canada, pour combler des sièges vacants à travers le Canada.

Le Parlement fédéral canadien affiche désormais complet. Pour cela, il a fallu que cinq personnalités supplémentaires intègrent le cercle fermé des parlementaires. Des personnalités indépendantes parmi lesquelles on retrouve la Canadienne d’origine camerounaise Amina Gerba. L’entrepreneure de 60 ans a en effet bénéficié ce 29 juillet 2021 d’un acte de nomination de la nouvelle gouverneure générale du Canada. Mary Simon l’a ainsi désignée, au même titre que ses quatre collègues, comme sénatrice indépendante. C’est « afin de combler des sièges vacants à travers le Canada ». L’information est contenue dans un communiqué signé ce 29 juillet 2021 par le Premier ministre canadien, Justin Trudeau.

Patte blanche

Le Cameroun voit ainsi l’une de ses filles portées à une très haute fonction au Canada. Mais pour en arriver là, Amina Gerba a dû franchir les étapes très sélectives du processus de nomination. D’abord, il a fallu que l’ambassadrice de l’Afro-optimisme soit recommandée par le Comité consultatif indépendant sur les nominations au Sénat. Il a ensuite été nécessaire que les mérites de la présidente du Conseil d’administration de « Entreprendre ici, un organisme mis en place dans le cadre du Plan d’action gouvernemental en entrepreneuriat 2017-2022 du Québec pour soutenir les entrepreneurs des communautés culturelles », soient reconnus.

Et ce ne sont pas des lauriers qui ont manqué pour parler en sa faveur. Puisque la sénatrice indépendante du Québec a créé et géré plusieurs entreprises parmi lesquelles le groupe-conseil, Afrique Expansion Inc. La promotrice de Flash Beauté Inc. et des Laboratoires Kariliss Inc. a également reçu plusieurs prix et distinctions. Le Comité consultatif indépendant a notamment dû relever que Amina Gerba est « chevalière de l’Ordre national du Québec en 2014, personnalité du monde des affaires au Gala Dynastie, et entrepreneure de l’année du Réseau des entrepreneurs et professionnels africains. Elle a également été classée parmi les 25 femmes d’influence au Québec par le journal Les Affaires », à en croire la note biographique qui a accompagné le communiqué annonçant sa nomination.

Enfin, il a fallu s’assurer de l’indépendance de celle qui est par ailleurs titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université du Québec à Montréal. Selon ce qu’indique le communiqué du Premier ministre canadien, elle devait, entre autres exigences, être jugée sur sa capacité à «se pencher sur les nombreux défis et toutes les opportunités qui se présentent au pays ».

Désormais, Amina Gerba et « les autres nouveaux sénateurs peuvent se joindre à leurs pairs pour examiner et réviser les projets de loi, étudier des questions d’envergure nationale et représenter les intérêts des régions, des provinces et des minorités ».

Cela dit, la canadienne d’origine camerounaise pourra toujours continuer à servir de trait d’union économique entre le Canada, l’Afrique et le Cameroun.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar