La façon dont les gars chantent et dansent le new son de Happy ci, on dirait qu’ils n’attendaient plus que ça pour s’amuser. Vive Décembre !

« Le Mbolè ohh a déjà commencé », et maintenant ça prend feu. Après Le Pied de Yagami et Mimbong MI Mani Be c’est le tour de Tchapeu Tchapeu (pleures du Mbolè) by Happy, le gars d’Efoulan. En moins d’une semaine, la Music audio a été écoutée plus de 200 000 fois sur YouTube. C’est plutôt waooo. Qu’est-ce qui crée tant de buzz autour de ce single? D’aucuns diront c’est le rythme du Kamer et la voix de l’artiste. Ce n’est pas faux mais la choses la plus captivante c’est l’animation de la fin, ainsi que la répétition qui va avec.

Les amis c’est la magie. C’est la partie la plus reprise sur les réseaux sociaux. Dans le cadre du challenge, ses Tchapeurs et ses Tchapeuses ont chanté et dansé :« Dis le le, dis le le, le cou, couteaux, le couteau, le couteau cherche quoi dans la sultane du prêtre ? oh Tchapeu Tchapeu, oh Tchapeu Tchapeu dit papa, dit papier, oh le pape ; le pape cherche quoi au mariage des pédés ? …» Le rythme n’a pas laissé Poupy Cabral Nanjip et bien d’autres comédiens du 237 et d’ailleurs.

Le Cameroun a un incroyable talent, personne ne peut djoss le contraire. « Ceux qui veulent vendre le pays la passez votre route. Malgré tout on a au moins ça… L’inspiration de çà », commente une internaute. Sur les statuts whatsapp ou sur les réseaux en générale la ritournelle de la fin est reprisse par plusieurs personnes. « Dis le pou ; le pou dit le pou le poulet de mon voisin cherche quoi dans ma cour en décembre ? oh Tchapeu Tchapeu… ».

Celle qui a fait fort c’est l’artiste Mani bella. Depuis qu’elle lutte contre le djansan (décapage de la peau), elle ne manque aucune occasion de se s’affirmer. « Dis le ndjan (le ndjan) Dis le ndjan (le ndjan) Le ndjansang (le ndjansang) Le ndjansang a déjà quitté eeee Le corps reeee  De Mani Bella Oh tchapeu tchapeu.

Il est sans doute vrai que le son va déchirer dans les boîtes de nuit durant les fêtes de fin d’année et de nouvel an, comme c’était le cas il y’a un an avec GOUTER Ça de grand Barack. Le comédien chanteur de 60 ans qui a fait le buzz à cause de l’Eneo est très absent sur la scène depuis que sa chanson s’est refroidit. Ça ne sera peut-être pas le cas avec le jeune Happy d’une vingtaine environ. Le gars a signé chez KEYZIT, la Maison de disques. Happy d’Efoulan démarre ainsi une carrière fructueuse.  On ne peut que lui souhaiter bon vent.

Share: