À l’occasion de la
135ème édition de la fête internationale du travail célébrée le 01ermai
en mode Covid 19, notre équipe s’est rendue dans certains services pour
observer comment se préserve la santé des employés.

« Monde du travail et pandémie de la Covid
19 : garantir la santé des travailleurs, défi majeur dans la préservation
des acquis en entreprise » tel est le thème retenu pour la commémoration
de la fête du travail pour l’année 2021. En rappel, la région de l’Est a
enregistré son premier cas de Covid 19 en avril 2020, et dès lors, comme dans
le reste du monde, l’univers professionnel n’a plus été pareil : dans
chaque structure où l’on se rendait, on était désormais accueilli par un seau
d’eau pour se laver les mains et l’accès aux locaux n’est réservé qu’aux
personnes munies d’un cache-nez.

Avec la survenue de la pandémie, pour préserver la
santé de leurs employés, certaines structures ont choisi d’offrir à leurs
employés du nécessaire pour observer les mesures barrières : c’est ainsi
qu’au lycée de Doumé par exemple, l’administration a offert des savons au corps
enseignant pour le lavage des mains ; à la délégation régionale de la
santé publique de l’Est les employés ont reçu des cache-nez et des
distributeurs de gel hydroalcooliques ont été disposés à l’entrée de chaque
service ; pour observer la distanciation sociale dans les bureaux, dans
les  services du Gouverneur, les bureaux
ont été décongestionnés pour éviter que trois personnes ne se retrouvent dans
un bureau.

En tant que syndicaliste, M. ISSA, Président de
l’union départementale et syndicale du Lom et Djerem affilié à la confédération
syndicale des travailleurs du Cameroun, nous explique que la pandémie a plutôt
contribuer à réduire les emplois dans notre pays « nous avons connu
plusieurs licenciements dans notre région, du jour au lendemain plusieurs
personnes se sont retrouvés au chômage sans préavis » a-t-il développé.
Depuis la survenue de la pandémie, la santé mentale a été mise à rude épreuve
car « certains employeurs véreux ont profité de la pandémie pour licencier
abusivement leurs employés », c’est le secteur hôtelier qui a été le plus
touché au point où le syndicat a été appelé en renfort à plusieurs reprises
pour venir au secours des ouvriers. La pandémie n’épargnant personne, plusieurs
acteurs du secteur public et privé ont été touchés mais à chaque fois, la prise
en charge a toujours été immédiate, ainsi que la désinfection des lieux et du
testing de tous les membres de l’entreprise ou du service c’est pourquoi le
syndicaliste a saisi l’occasion pour marteler encore que « la Covid 19
n’est pas un jeu, c’est une maladie qui existe, et nous ne cesserons de
multiplier les sensibilisations dans les entreprises afin d’accompagner les chefs
d’entreprise pour prendre les meilleurs dispositions pour préserver la santé de
leurs auxiliaires ».

Murielle ESSON EBANGUE

L’article Monde du travail et Covid-19 – Comment se porte la sante des travailleurs à l’Est est apparu en premier sur Echos Santé.

Share:

Avatar