Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

Un élève de la classe de Première engrosse son professeur au lycée de Biyemassi. Le proviseur abasourdi, accuse l’indécence vestimentaire des dames.

Ne dit-on pas souvent que l’amour rend aveugle ! Ce proverbe déduit du célèbre philosophe Platon, prend son sens au vu de l’histoire d’amour entre Enrique N, élève en classe de 1ère A4 espagnole et son professeur d’espagnol, tous deux au lycée de Biyem-Assi dans le 6ème arrondissement de la ville de Yaoundé.

En effet, si les relations entre enseignants hommes et élèves filles sont récurrentes dans les établissements scolaires, cette fois, nous assistons à la scène d’un jeune homme, qui a réussi l’exploit de conquérir et arracher le cœur de son professeur de « La lenga de Dios » au point de l’engrosser.

Renseignements

A ce qu’il paraît, la dame en question serait à deux mois de grossesse. Ce qui porte à croire que la relation idyllique entre les deux tourtereaux naît aussitôt au lendemain de la reprise de l’année scolaire 2021-2022.

C’est dans un jeu de coup d’œil ténébreux que le jeune homme, bien que n’étant pas fameux dans la langue de Pablo Picasso, charme l’enseignante. Secret a été dévoilé. Pour d’autres, le fameux élève n’a pas gardé sa langue dans la poche après que la future mère de son enfant lui a annoncé la bonne nouvelle.

Un secret de polichinelle

Sa vantardise aurait alerté le staff administratif qui s’est aussitôt saisi du dossier. Mais aux dernières nouvelles, le candidat à l’examen Probatoire aurait été radié (temporairement ou définitivement) de l’établissement. Par la suite, le proviseur prescrit la décence vestimentaire aux enseignantes.

Dans un courrier formulé à l’intention du personnel du lycée d’enseignement secondaire général dont il a la charge, l’on peut lire : « Mon attention est attirée, et ce de manière récurrente, sur un laisser-aller flagrants dans les comportements vestimentaires du personnel, plus particulièrement le personnel féminin », déplore Madame Nka Régine avant de poursuivre : « Vous êtes sans ignorer que l’enseignant doit être un modèle pour la société en général et pour l’élève en particulier », lit-on.

Toutefois, cet état de chose doit changer : « Afin de promouvoir un climat de salubrité morale et physique propice à l’éthique de l’éducateur et de l’éducation ,j’ai l’honneur de rappeler à tous les personnels du lycée de Biyem-Assi que le respect du code de la bonne tenue est une obligation morale et professionnelle, car il va non seulement de notre mission d’encadreur mais aussi d’éducateur », a conclu le professeur des lycées et collèges hors échelle qui croit compter sur la bonne collaboration de ses collègues.

 Par Johanne Annick MBEZA

Share: