A en croire les témoignages donnés par des personnes bien renseignées, la femme de Christophe TAKAM l’avait dépouillé de tous ses biens, avant de poursuivre sa relation amoureuse avec un blanc Américain. En effet, Christophe TAKAM est le Camerounais qui s’est mortellement tiré dessus le 14 juin 2020 à Cincinnati aux Etats-Unis, après avoir tué son ex épouse Annie Nadège.

La lumière au sujet du meurtre suicidaire survenu le Dimanche 14 Juin à Cincinnati aux Etats-Unis, commence à briller. En effet, dans des messages qui font le tour de la toile camerounaise depuis quelques jours, les personnes proches des défunts racontent les événements qui ont conduits à cette tragédie inédite.

« On a essayé d’arranger le problème sans succès»

 De prime abord, c’est dans une communication vocale, que la belle Sœur de Christophe TAKAM, a donné sa version des faits. « Mon beau-frère a divorcé de sa femme il y a quelque temps. On a tout fait, on a essayé d’arranger le problème sans succès. Le gars n’était pas d’accord pour le divorce, contrairement à sa femme. J’ai dit à ma cousine que « on ne fait pas ça », mais elle m’a répondu que « je ne veux plus rien comprendre ». Le gars est venu ici au Cameroun, il est allé voir la mère de son ex-femme, lui dire que « maman, demande à ta fille de retirer sa demande de divorce. Le divorce aux Etats-Unis est très difficile, si je divorce, je n’aurai plus rien ».  La mère n’a pas voulu comprendre. Mon beau-frère n’a pas aussi pu supporter le fait qu’on lui retire la maison qu’il a achetée et que la fille aille prendre un blanc avec qui elle vivait », raconte la cousine d’Annie Nadège.

« Il a dit qu’il ne peut pas supporter»

Avant cette version des faits, chacun donnait son propre commentaire, qui parfois ne cadrait pas avec les circonstances du drame. La cousine de la défunte raconte de plus que Christophe Takam avait trouvé ledit blanc de son ancienne femme chez lui.  Une goutte de trop qui a débordée dans la coupe de colère qui lui était déjà trop difficile à supporter. « Apparemment, c’était sa semaine pour la garde des enfants. En arrivant à son domicile (ce dimanche fatidique, NDLR), il a vu la

Voiture du nouveau copain de sa femme garée à l’entrée. Il nous a appelés pour se plaindre. On a essayé de lui demander de passer à autre chose, de refaire sa vie. Mais il a dit qu’il ne peut pas supporter. C’est ainsi qu’il est entré à la maison, a tiré sur sa femme avant de retourner l’arme sur lui-même et de se tuer. Le temps que son premier fils appelle la police, les deux étaient déjà au sol », a-t-elle conclut.

« Le couple était marié depuis 2002 »

En commentaire sur Facebook, une internaute du nom de Pierre Carole BEYALA donne la genèse de la relation entre Christophe et Annie, avant de revenir sur les circonstances du crime. « Le couple était marié depuis 2002. Il vivait à douala avant que l’homme n’ait la loterie Américaine. Le monsieur est monté aux Usa et est revenu chercher sa famille. Les problèmes ont commencé quand le monsieur venait en vacance au Cameroun jouer au Mbenguiste.  Sa femme a été au courant et au lieu de changer, il a commencé à la frapper, jusqu’à ce que la patronne de la femme l’aide à porter plainte. C’est comme ça que le monsieur est expulsé de la maison. C’en est suivi le divorce, il a menacé la famille de la file, demandé pardon et essayé d’arranger, mais la femme était catégorique sur sa décision. Elle a obtenu la garde des enfants et une pension alimentaire. Jusque-là, tout allait bien, jusqu’à ce qu’il soit au courant que son ex-femme avait refait sa vie. Il a pété les plombs et le pire est arrivé. Il a profité du dimanche (14 juin 2020 NDLR) où il allait déposer les enfants, puisque son droit de visite était le weekend, pour commettre son forfait ». I

« Il n’était pas allé à l’école parce qu’il avait préféré que sa femme y aille »

Des photos publiées sur Facebook montrent Annie Nadège en compagnie de son nouvel amant, soit mangeant dans des restaurants, ou en balade au bord de la mer. Tandis que certaines sources accusent l’homme d’infidèle, d’autres pointent de doigt la femme, qui ambitionnait ruiner Christophe.  « On lui coupait près de 75 % de son salaire chaque mois pourtant il faisait juste des petits jobs. En effet, il n’était pas allé à l’école parce qu’il avait préféré que sa femme y aille. Il vivait dans une cabane parce qu’il ne recevait que 25% de son salaire. En plus, Annie montait ses enfants contre lui. Il y’a deux semaine (avant le crime NDLR) Christophe nous a appelé en pleurant, pour dit qu’à la fin il va sortir à la télé. Nous avons cru qu’il blaguait comme d’habitude. Annie pouvait déjà s’occuper des enfants, vu qu’elle avait fréquenté et avait un bon salaire. Elle a préféré le ruiner », indique Koreen MBOMBELE une autre proche des défunts.  

« Ce garçon avait bon cœur »

En hommage au défunt, une internaute écrit : « que Christophe TAKAM repose en paix. Cette arriviste, vulgaire qui a occasionnée sa mort aurait pu le laisser avec sa maison, il a eu à la sueur de son front. Elle voulait s’accaparer avec un autre. Une profiteuse. Ce garçon avait bon cœur. Il a usé de tous ses efforts pour retourner au Cameroun rencontrer la mère de la fille à qui poser le problème pour sa résolution. Celle -ci n’a voulu rien comprendre. Maintenant que sa fille est morte, elle comprendra. Qu’elle garde le contact du blanc avec qui sa fille sortait »

Au regard des faits, l’on peut dire que ce meurtre-suicide est le résultat d’une vengeance.  Celle-ci a été occasionnée par une séparation non consentie par les deux parties prenantes. Toutefois, la conclusion de l’enquête ouverte par la police Américaine donnera plus d’éclairage. Pour rappel, les deux grandes familles sont actuellement endeuillées et une cagnotte a été lancée pour venir en aide aux trois enfants d’Annie et de Christophe, partis dans des circonstances troublantes.   

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.