Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

Le Ministre de la Santé a déploré les nombreux retards accusés dans la livraison du Centre Hospitalier de Référence de la ville de Bertoua. C’était au cours d’une visite sur le chantier de construction de l’édifice, le 18 février 2022.

Manaouda Malachie était en déplacement à Bertoua, vendredi, pour évaluer l’état d’avancement des travaux de construction du Centre Hospitalier de Référence du chef-lieu de la région de l’Est. Sur-place, le Minsanté a exprimé sa vive déception.

« Nous sommes venus regarder avec beaucoup d’espoir. Mais, nous sommes assez déçus. Nous pensions avoir été suffisamment clairs la dernière, que ces travaux puissent être rapidement accélérés et que nous puissions avoir la livraison de plus rapidement possible également. Mais nous voyons que l’entreprise prend beaucoup de temps »

Manaouda Malachie, Ministre de la Santé Publique – Bertoua, le 18 février 2022

Le Ministre de la Santé a jugé que la nouvelle demande de prorogation des délais, « n’est pas acceptable ».  De fait, la livraison de l’édifice accuse déjà un retard de cinq mois. Lancé en Avril 2017, les travaux devaient durer s’étaler sur 18 mois. Les lenteurs observées avaient conduit à déplacer la date de livraison du Centre Hospitalier de Bertoua au 30 septembre 2021.

Tensions de trésorerie et COVID19

Rendu à février 2022, l’édifice n’est toujours, pas achevé, même si le taux de réalisation dépasse les 90%. Au total, les travaux ont déjà duré 57 mois, avec 5 mois de retard sur le dernier échéancier, a déploré le Minsanté. Pour justifier ces délais qui s’allongent, l’entreprise évoque des problèmes de trésorerie. Notamment, des retards de paiement des prestataires. Par ailleurs, la crise du COVID19 a causé des perturbations dans l’approvisionnement des équipements biomédicaux et non biomédicaux commandés à l’extérieur, apprend-on.

Au vu de la situation, Manaouda Malachie a interrompu sa visite pour conduire « un brainstorming avec toutes les parties prenantes à la finalisation des travaux de cette formation sanitaire », selon la cellule de communication du ministère de la Santé Publique.

« Il faut livrer le chantier »

« Il a été prescrit au maître d’ouvrage plus de célérité dans la livraison des travaux », poursuit le communiqué ». Indiquant que « le Ministre a fait savoir qu’il n’autoriserait plus de prolongation de délais pour l´entreprise car dit-il, il faut livrer le chantier », qui d’ores et déjà est réalisé à 90%. »

« Nous pensons que nous ne devons pas continuer à aller d’avenant en avenant. Nous avons été fermes avec l’entreprise », a pour sa part, conclu Manaouda Malachie, au sortir de la séance de travail. Une réunion est annoncée pour la semaine en cours, afin de peaufiner la finalisation des travaux de construction et d’équipement du Centre Hospitalier de Référence de Bertoua.

Share:

Avatar

editor