C’est un nouveau pas vers l’apaisement au Mali. Les militaires ont annoncé mercredi la libération de 12 personnalités civiles et militaires arrêtées après le coup d’état du 18 août dernier.

Une étape supplémentaire après la nomination d’un gouvernement de transition dirigée par Bah Ndaw et la levée lundi dernier par la communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) de l’embargo commercial et financier qui touchait durement le pays depuis plus d’un mois.

Selon un communiqué publié sur les réseaux sociaux du CNSP, on retrouve parmi les personnalités libérées l’ex-Premier ministre, Boubou Cissé, l’ancien président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné, des généraux Ibrahima Dahirou Dembélé, M’bemba Moussa Keïta, Oumar Dao, Ouahoun Koné, Boukary Kodio, Abdramane Baby, Abdoulaye Coulibaly, Moustapha Drabo et le colonel-major Faguimba Kansaye.

Le président déchu Ibrahim Boubacar Keita, relâché dès la fin du mois d’août, est toujours soigné à Abu-Dhabi aux Emirats Arabes Unis.

Ces nouvelles libérations étaient demandées par la Cédéao qui attendait un nouveau fort geste fort de la junte avant la visite cette semaine à Bamako de son président, le chef d’État ghanéen, Nana Akufo-Addo.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar