L’administration Trump a annoncé l’interdiction de WeChat et TikTok des magasins d’applications américains à partir du 20 septembre 2020, évoquant des risques pour “la sécurité nationale” sur fond de tensions entre Washington et Pékin.

Les Américains ne pourront plus télécharger les applications chinoises TikTok et WeChat à partir du 20 septembre, a décrété le département du Commerce. « Sous la direction du président, nous avons pris des mesures importantes pour lutter contre la collecte malveillante par la Chine de données personnelles de citoyens américains, tout en faisant la promotion de nos valeurs nationales, de nos normes démocratiques fondées sur des règles et de l’application agressive des lois et règlements américains », a déclaré le secrétaire au Commerce Wilbur Ross dans un communiqué.

En effet, l’administration Donald Trump avait signé un décret visant à interdire l’application de partage de vidéos courtes tik tok aux Etats-Unis si son propriétaire chinois, ByteDance, ne cède pas le contrôle à une société américaine. Cependant, le Parti communiste chinois a prouvé qu’il a les moyens et les raisons pour utiliser ces applications pour menacer la sécurité nationale, la politique étrangère et l’économie des États-Unis, indique Wilbur Ross dans le même communiqué.

Le décret du département du Commerce est encore plus sévère concernant WeChat, puisque l’application sera tout bonnement interdite. L’application du géant chinois Tencent, qui offre notamment des services de messagerie et de paiement à distance, est omniprésente dans la vie des Chinois et serait aussi utilisée par près de 20 millions d’Américains.

“Chacun est un participant actif à la fusion civilo-militaire de la Chine et est soumis à une coopération obligatoire avec les services de renseignement du PCC. Cette combinaison entraîne l’utilisation de WeChat et TikTok créant des risques inacceptables pour notre sécurité nationale.”, selon le ministère américain du Commerce. Les géants américains Apple et Google seront toujours autorisés à proposer les deux applications en dehors des États-Unis.

Share: