Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

Des manifestations prévues par des syndicats pour compter du jeudi 07 avril 2022, ont été reportées, après des discussions avec le Gouvernement. Un mot d’ordre de grève qui prévoyait des protestations devant des bâtiments administratifs à Yaoundé. Les syndicats entendent ainsi dénoncer la vie chère pour amener le Gouvernement à prendre des mesures concrètes contre la hausse généralisée des prix.

A Yaoundé, plane le spectre d’une révolte populaire, causée par la hausse généralisée des prix des produits de grande consommation. Face à cette situation, le Ministre du Commerce à rencontrer les représentants de syndicats de travailleurs et associations de consommateurs, ce mardi 05 avril 2022.

Réunis sous un front uni, ces mouvements s’insurgent contre la vie chère au Cameroun. « Non à la hausse du prix du pain, de l’huile, du poisson et non à l’absence et à l’irrégularité de l’eau et de l’électricité », peut-on lire dans des tractsconçus en prélude aux manifestations annoncées.

Pour faire face aux conséquences de l’inflation généralisée, la Confédération Syndicale des Travailleurs du Cameroun (CSTC), par la voix de son Secrétaire Général, réclame une hausse des salaires dans la fonction publique. BAMA Célestin appelle aussi à une revalorisation du Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti, dans le privé. Un plancher salarial aujourd’hui fixé à 36.000 FCFA.

Dialogue avec les pouvoirs publics

Mardi 15 avril, les principaux leaders de la contestation ont pu le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana. Un cadre de dialogue nécessaire pour recueillir les revendications des syndicats et entame des négociations sociales, en vue de juguler la crise sociale qui pourrait naitre de ces manifestations populaires.

Au terme de la séance de travail, le Ministre du Commerce a pris l’engagement de transmettre les demandes de ces groupes de pression, au Premier Ministre, afin d’y apporter des réponses appropriées. Selon les pouvoirs publics, les représentants syndicaux ont décidé d’interrompre leur appel à la grève, pendant que se poursuivent les négociations.

Cependant, des sources concordantes rapportent qu’une conférence de presse de ces mouvements syndicaux a été interrompue ce mardi 05 avril. Réunis à la « Bourse du Travail », sis au quartier Messa, à Yaoundé, les leaders syndicaux ont été interrompu par les forces de l’ordre.

Share:

Avatar

editor