Le Projet de développement de l’Elevage (Prodel) financé par la Banque mondiale informe que le Cameroun attend ce 02 octobre à l’aéroport de Garoua, dans le septentrion, 165 génisses importées de France afin de booster la production laitière du pays.

« Le gouvernement a opté pour la race montbéliarde. Elle présente l’avantage d’avoir une adaptation plus facile à des conditions climatiques rudes. L’eau et l’herbe en abondance garantissent une production de 20 litres de lait par jour et par vache. Des implications technologiques dans la traite permettent d’intensifier la production du lait », explique le Prodel.

Selon la même source, les génisses partiront de Garoua à destination de la station d’élevage de Louguéré. L’objectif consiste à répondre à des besoins d’acclimatation. Les bergers des bénéficiaires y séjourneront aussi. Ils prendront part à des formations adaptées. La distribution interviendra plus tard. Une liste de vétérinaires à contractualiser sera mise à leur disposition à l’effet d’assurer le suivi sanitaire des génisses gestantes.

Le Cameroun cible ainsi l’augmentation de sa production laitière car le pays accuse un déficit de 120 000 tonnes par an. L’importation du lait et de ses produits dérivés coûtent encore 20 milliards de FCFA par an au trésor public, selon les statistiques officielles.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar