Les quotidiens sénégalais, parvenus ce vendredi à APA, traitent d’une diversité de sujets allant de l’affaire Terme-Sud à l’économie sans oublier l’actualité politique.« Macky offre les 15 ha de Terme-Sud à l’armée », barre à sa Une Vox Populi avant de reprendre, dans ses colonnes, cette déclaration du ministre des Forces armées, Me Sidiki Kaba : « Désormais, tout le foncier de Terme-Sud va revernir à l’armée. Une décision prise par le président de la République ». Il ajoute : « (…) même la Comico (Coopérative militaire de construction) qui se trouve sur 2 ha doit céder la place pour que l’armée puisse utiliser cet espace ».

Cela fait dire au journal Le Quotidien que « Sidiki Kaba confirme le départ des familles militaires » en annonçant ainsi « les termes du déguerpissement ». Sous le titre « Macky Sall, la surprise du chef », L’Observateur revient sur ce qu’il qualifie de « (…) décision radicale sur les terrains de Terme Sud qui vont abriter le cœur de l’Armée sénégalaise ». A en croire nos confrères, « la décision du chef de l’Etat cache une grande volonté de souveraineté militaire et financière ».

L’espace libéré « sera affecté au Commandement pour l’érection d’un cantonnement, lequel fait défaut à Dakar. Mais surtout pour permettre aux Armées d’avoir l’espace nécessaire pour la construction d’un Etat-major avec toutes les commodités », informe le quotidien du groupe Futurs Médias. « Macky restitue les 15 ha à l’armée », conclut L’AS.

En économie, le même journal revient sur l’augmentation du budget 2021 en donnant « les secrets d’une hausse inattendue ». « Pour se faire une santé financière, le gouvernement envisage d’augmenter les recettes en instaurant de nouvelles mesures fiscales (…) L’innovation est l’entrée en vigueur du budget-programme. Ainsi, à partir de 2021, les ministres seront les ordonnateurs principaux de crédits », note L’AS.

« L’une des innovations dans ce nouveau budget (…) est l’institution de plafonds, par nature, pour l’ensemble des dépenses imputables sur les crédits transférés par l’Etat aux entités autonomes publiques, aux institutions de la République et aux services non personnalisés de l’administration publique », précise Le Soleil.

En solitaire, EnQuête fait un focus sur l’affaire Souleymane Téliko et arbore ce titre : « Enjeux d’un malaise profond ». « Malgré la sortie du premier président de la Cour suprême, il ne faut pas s’attendre à un armistice entre les magistrats progressistes qui se battent pour la libération de la Justice et les conservateurs qui militent en faveur du statu quo », soutiennent nos confrères.

De son côté, WalfQuotidien donne la parole à Vieux Aïdara, condamné par contumace par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), qui « se +déconfine+ et déballe ». Celui qui est considéré comme l’un des complices de Karim Wade dans le détournement de fonds publics pour lequel ce dernier a été condamné, « croit être celui qui subit le plus les dommages collatéraux dans cette affaire », affirme WalfQuotidien.

Libération informe que « le juge Ngor Diop engage la bataille suprême » pour faire annuler son affectation à Thiès après qu’il a refusé d’accorder la liberté provisoire à un chef religieux. En politique, Sud Quotidien s’intéresse à la probable « alliance » électorale entre le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) de l’ancien président Abdoulaye Wade et Pastef de l’opposant Ousmane Sonko et titre : « Benno (mouvance présidentielle) en danger ! » A ce propos, le journal note que « les Libéraux acquiescent, (mais que) les Patriotes se réservent ».

Cet article L’affaire Terme-Sud, la justice et l’économie se partagent la Une des quotidiens sénégalais est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar