Dans la ligne de mire du ministère français de l’Intérieur, ces militants qui protestent contre leur pays dans les rues de Paris, la capitale française.

Les Camerounais se sentent particulièrement concernés par la nouvelle instruction de Gérard Darmanin, ministre français de l’Intérieur.

Dans cette correspondance du 29 septembre aux préfets, le ministre instruit « l’éloignement des étrangers ayant commis des infractions graves représentant une menace grave pour l’ordre public ».

Le ministre de l’Intérieur demande de « mettre systématiquement en œuvre les procédures à même d’interrompre, dans les meilleurs délais, la présence de ces personnes sur notre territoire ».

Sont concernés par ces mesures, les anti et pro-Biya qui manifestent régulièrement en France. Les anti-Biya réunis au sein de la « Brigade anti-sardinards » organisent régulièrement des manifestations à Paris ont déjà mis à sac l’ambassade du Cameroun en France, notamment en janvier 2019. En septembre 2020, un manifestant pro-Biya a été arrêté avec une arme à feu dans son sac. Dans une vidéo, il avait par ailleurs menacé de s’en prendre aux membres de la BAS.

Cet article La France va expulser les étrangers qui troublent l’ordre public est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Read More
Journal du Cameroun

Share:

Avatar