Afrique Centrale. Quartier Obobogo, dans le 3 ème Arrondissement. Le samedi 12 decembre 2020 à six heures du matin. Une rue ensanglantée au carrefour Columbia.

C’est un jeune homme qui est étalé au sol. La tête écrasée par une voiture de marque Mercedes. Le chauffeur est un jeune qui a pris la voiture de son père dans la soirée du vendredi 11 décembre 2020, pour se livrer aux orgies. Le lendemain samedi, il passe par le carrefour Columbia à Obobogo. Mais il roule à vive allure, pour un automobiliste qui est en pleine ville. Il tue un jeune homme parti de Mbalmayo ( département du Nyong et So’o, région du Centre Cameroun), pour venir assister aux obsèques d’une connaissance à Yaoundé.

Des témoins racontent que la victime était conducteur de moto taxi à Mbalmayo, et roulait tranquillement sur sa moto, lorsqu’il sera violemment percuté par le conducteur de la Mercedes qui a perdu le contrôle de son engin, par excès de vitesse et état d’ivresse. Scène d’horreur. La tête du conducteur de moto est écrasée, et le sol est tout rouge de sang. Les populations accourent. Il n’y a rien à faire pour le malheureux.

Il est mort sur-le-champ. Il est mort en se rendant aux obsèques d’une connaissance. Le choc est encore plus asphyxiant pour les différentes familles qui apprennent rapidement la nouvelle, grâce à l’exploitation du téléphone portable du mort. Les gendarmes sont sur les lieux.

Choqués, ils enveloppent le corps du jeune dont la folle Mercedes a ôté l’innocente et candide vie, en quelques secondes, d’un linge blanc, en attendant l’arrivée des sapeurs pompiers. Le fou conducteur prend la fuite, avant d’être rattrapé par des conducteurs de moto taxi qui vont tenter de le lyncher. Heureusement, un militaire passe par – là, et intervient, demandant à la foule de ne pas appliquer la justice dite populaire.

Le chauffeur qui est toujours ivre, ne réalise pas encore qu’il a tué un homme. Il a voulu s’enfuir, croyant juste avoir heurté un motocycliste. Informé de son irrémédiable forfait, il prend enfin son téléphone : ” papa, j’ai tué quelq’un avec la voiture”, lance-t-il à son géniteur et propriétaire de la voiture.

Les gendarmes poursuivent leurs enquêtes d’usage. Les passants sont troublés par la tragédie. A Mbalmayo d’où est parti le conducteur de moto, c’est l’incompréhension totale. L’incrédulité. Comment un jeune qui a quitté sa famille il y a moins de deux heures pour se rendre à cérémonie d’inhumation, est déjà sur le point d’être lui-même, déposé à la morgue !?

La famille est abattue. Dommage ! Il est impératif que les gens s’abstiennent de prendre le volant lorsqu’ils sont en état d’ivresse. Il est aussi important de rouler à vitesse modérée.

Le flux rss de camer.be

Share: