Mince ! c’est fou ce que la vie peut être bizarre. Depuis des semaines que je suis chez ma grand-mère, moi NATOU, je n’arrive plus à bien tchop. Sortir même ce sont les problèmes. Mes derniers Jong datent déjà de plusieurs jours. Seigneur qu’est-ce que j’ai fait pour mériter une vie pareille ! Et dire que c’est moi-même qui ai cherché tout ceci. Ma vie est désormais un enfer. Sans argent, pas de soutien. Vers qui me tourner ! Pas de choix. Je dois call le pater. S’il veut il me tue seulement.

  • Toc ! toc ! toc ! toc ! toc ! toc !
  •  Ekiée ! C’est qui comme ça. J’arrive un instant. Waouh !  Quelle surprise seigneur ! Elsa, tu fais quoi ici à cette heure ? tu n’es pas en classe ?
  • Toi aussi NATOU. Dis-moi d’abord bonjour avant de me poser toutes les questions-là !
  • Quel genre. Entre seulement et assoies toi.
  • Hein ! NATOU tu te fais rare. Ton phone ne passe pas. On ne te voit plus dans ton secteur. Tout le monde est inquiet. Je suis même passée chez toi l’autre jour, et ce que ta maman m’a fait seigneur ! Elle m’a toisée un genre et elle a refermé sa porte en disant que ta NATOU ne vit plus chez moi. Cherche là ailleurs.
  • Laisse-moi comme ça la coco. Depuis que cette femme a épousé mon père, ma vie est devenue difficile dans cette maison.
  • Attends un peu NATOU ! Ce n’est pas ta mater biologique ?
  • Non ELSA. Ma mater est morte j’avais sept ans. Et sa famille a décidé de trouver une autre femme au pater. Et c’est sa petite sœur qui est venue remplacer ma mère. Mais là rien ne marche avec elle. Bref voilà ma vraie histoire.
  • Je suis désolée ma co’o. Je n’ai jamais soupçonné quelque chose pareille. Courage.
  • Assez parlé de moi. Quelles sont les news ? tu me dois une histoire j’imagine bien. Ne crois pas que j’ai oublié ça ELSA. Et en plus, dis-moi comment tu as fait pour savoir que j’étais ici.
  • Mon histoire peut attendre. C’est Pat qui m’a dit que tu vivais déjà chez ta grand-mère.
  • Ah ok je comprends maintenant.
  • NATOU, c’est chaud au school. C’est d’ailleurs pour cela que je suis venue ici aujourd’hui avec l’aide du Surveillant Général qui m’a accordé une permission.
  • Le surveillant Général ? Je ne comprends rien. Celui-là me se soucier de moi ?
  • C’est pourtant le cas NATOU. Depuis le passage de ton père à l’école l’autre jour, il milite pour que tu reviennes. C’est lui qui m’a convaincu à faire ce que j’ai fait.
  • Hum, je….
  • Ne me coupe pas. Ecoute moi NATOU. Ton père sait tout sur ton secret. Il sait qu’on t’a exclu, que tu jong et sèche la flow. Bref, il sait désormais que tu n’es pas une sainte. Malgré cela, il a entrepris des démarches auprès du Principal, avec l’aide du Surveillant général pour que tu reviennes. Et je crois que ça fonctionné.
  • Mince ! tu me coupes le souffle. Qu’est-ce que je vais faire maintenant ELSA ?
  • Rien. Attends seulement, parce qu’il est ici avec moi.
  • Quoi ! tu as osé amener mon père ici ?
  • Je me devais de l’accompagner où tu te cachais. C’était ma mission et je l’ai accomplie. Voilà ton père qui arrive. Je vous laisse discuter maintenant… (histoire à suivre)

Ici bas, l’épisode précédent

Share:

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.