Rien ne prédestinait ce fils né d’un père écossais et d’une mère Ghanéenne le 22 juin 1947 à Accra à être l’une des figures Politiques les plus emblématiques d’Afrique, plus particulièrement du Ghana.

Peu de gouvernants du continent noir, même parmi les plus célèbres, ont pu égaler le mythique parcours exceptionnel de Jerry John RAWLINGS

Après une riche et fructueuse carrière dans l’armée de l’air où il triomphe avec le grade de lieutenant colonel, il participe pour la première fois à un coup d’État militaire en mai 1979. Sa tentative échoue, il est arrêté, puis libéré quelques semaines plus tard par un groupe d’officiers. Il organisera un nouveau putsch en juin suivant qui renversera le régime de Fred Akuffo et le portera à la tête du pays.

En septembre de la même année, Rawlings rend le pouvoir aux civils et Hilla Limann devient président. Mais quelques années plus tard, en décembre 1981, Rawlings reprend à nouveau les armes : il renverse le régime de Limann, qu’il estime corrompu, et prend la direction du Conseil provisoire de la défense nationale.

En 1992, après avoir démissionné de l’armée et fondé le National Democratic Congress (NDC), Rawlings engage son pays sur la voie de la démocratisation. Élu démocratiquement en 1992 à la présidence, il sera réélu en 1996 pour un second mandat.

Il prend définitivement congé du paysage politique Ghanéen le 7 janvier 2001 date de l’expiration de son second mandat.

Il deviendra dès cet instant un acteur de proue du panafricanisme , plus encore, médiateur dans la résolution de plusieurs crises politiques en Afrique, la dernière est celle des crises récentes au Mali où il a œuvré intégralement dans le cadre du maintien de la paix et la matérialisation du processus de transition.

Son décès le jeudi 12 novembre 2020, des suites de covid-19 à l’hôpital de Korle bu à Accra a suscité une pluie de tristesse et de désolation dans le monde. Les messages de condoléances à l’endroit de sa famille nucléaire, de plusieurs Présidents n’ont pas cessé de jaillir depuis son décès

Le départ de Jerry John RAWLINGS marque la fermeture de l’un des chapitres les plus glorieux du pays de KWAME NKRUMAH.

Atemporellement, il vivra à travers ses œuvres pharaoniques laissées aux générations futures.

Jerry John RAWLINGS hier, aujourd’hui et demain.

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar