Onglets principaux

Sports

La Cote d’Ivoire accepte d’organiser la CAN 2023, cédant l’édition 2021 au Cameroun

C’est ce qui ressort d’une rencontre entre le président ivoirien, Alassane Ouattara, et le Président de la Confédération Africaine de Football (CAF), Ahmad Ahmad, ce mardi 29 janvier 2019 à Abidjan.
442 vues
01/29/2019 - 18:09
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

L’audience que Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire, a accordé à Ahmad Ahmad, président de la CAF, ce mardi 29 janvier 2019, était déterminante dans le schéma de « glissement » de dates dans l’attribution des CAN 2021, 2023 et 2025, après le retrait de l’édition 2019 au Cameroun.

Au sortir de la rencontre avec Chef de l’Etat ivoirien, Ahmad Ahmad a annoncé que la Cote d’Ivoire a accepté d’organiser l’édition 2023, cédant au Cameroun, celle qui lui était initialement attribuée (2021).

« Je remercie sincèrement le chef de l’Etat de la Côte d’Ivoire d’avoir pris en compte cet aspect de la solidarité africaine et de soutenir ce glissement pour que la CAN 2021 se déroule au Cameroun », a indiqué à la presse, Ahmad Ahmad, au sortir de la rencontre au sommet.

Les officiels ivoiriens, présents face à la presse ce mardi, ont confirmé la déclaration d’Ahmad Ahmad. « Le gouvernement de Côte d’Ivoire a pris acte de la décision de la CAF qui vient d’être présentée », a indiqué pour sa part, le ministre des Sports, Danho Paulin.  

Le Cameroun, bien qu’ayant observé d’énormes retards dans la préparation de la CAN 2019 (qui lui a été finalement retirée, au profit de l’Egypte), a tout de même consenti des efforts considérables. Et de fait, « le pays est à 80% de réalisation aujourd’hui », a indiqué Ahmad Ahmad. Ce qui explique la volonté de la CAF de trouver un compromis qui arrangerait toutes les parties.

Le « Glissement de calendrier » est donc entériné. Puisque la Guinée a « accepté » d'organiser la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) en 2025, plutôt qu'en 2023, comme initialement prévu.

Étiquettes: