Onglets principaux

Sports

CAN 2019 - Cameroun Vs Comores : Audience devant le TAS le 29 mai

Au cours d’une audience décisive fixée au 29 mai prochain, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) jugera le différend qui oppose la fédération comorienne de Football à la CAF, à propos de l’exclusion du Cameroun de la CAN 2019, après que l’organisation de la compétition lui ait été retirée,...
1,108 vues
05/25/2019 - 16:29
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online
Eric Choupo-Moting, match Cameroun - Comores, le 23 mars 2019

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) va-t-il invalider la qualification du Cameroun à la CAN 2019 ? La question va être étudiée au cours de l’audience du 29 mai prochain, à Lausanne en Suisse. Le verdict devrait être prononcé quelques jours après cette audience, soit environ 3 semaines avant le coup d’envoi de la compétition prévue en Egypte, du 21 juin au 19 juillet prochain.

La Fédération Comorienne de Football qui a déposé un recours en appel contre la CAF, exige l’application stricte de l’article 92 du règlement. Lequel stipule que si une association qui a obtenu l’organisation du tournoi final de la Coupe d’Afrique des Nations se désiste ou se fait retirer l’organisation, un an avant la compétition, elle sera suspendue lors de la prochaine édition. 

Un scénario qui, pour les Cœlacanthes, devrait s’appliquer au Cameroun qui s’est vu retirer l’organisation de la CAN 2019 au profit de l’Egypte, du fait de nombreux retards dans les préparatifs. Evoluant dans le même groupe que les « Lions Indomptables » durant la phase des qualifications, les Comores espèrent ainsi profiter de la disqualification du deuxième de la poule pour décrocher son ticket pour la phase finale de la compétition.

Le différend entre la fédération comorienne et la CAF nait du refus de l’instance faitière du football africain d’appliquer la double sanction à l’encontre du Cameroun. Pour le Président de l’instance continentale, les Lions Indomptables méritent leur qualification. Opposant un refus catégorique à la demande des Comores.

« Ils sont quatrièmes de leur groupe. Même s’ils estiment que le Cameroun ne mérite pas d’être à la CAN, le Cameroun vient de démontrer sur la pelouse qu’il mérite la qualification (en battant les Comores 3 – 0 lors de la dernière journée, NDLR). Tout doit d’abord se jouer sur le terrain », a expliqué Ahmad Ahmad, au cours d'un entretien accordé à la télévision panafricaine Afrique Media fin mars.

« Notre règlement est clair. L’article 92 parle d’un retrait et d’un désistement. Et juridiquement ce n’est pas le cas. Donc l’article 92 ne s’applique pas. C’est la CAF qui a décidé de reporter la CAN du Cameroun, et de faire ce glissement (désormais en 2021, ndlr). C’est un report, pas une annulation de la CAN au Cameroun », avait alors conclu le malgache. 

En attendant la décision du TAS dans les jours à venir, la sélection comorienne Prépare la CAN 2019, en vue d’un éventuel gain de cause. « Nous avons prévu de débuter une préparation le 3 juin, certainement en France, avec un match amical programmé pour la première semaine. Si nous ne participons pas à la compétition, notre stage s’arrêtera le 7 juin. Dans le cas contraire il se prolongerait jusqu’en Égypte si nous devions y participer », explique Ben Amir Saadi, le manager de l’équipe Comorienne.

Nike LunarEpic Low Flyknit

Étiquettes: