Onglets principaux

Société

Cameroun : Les motos taxis à l’origine de l’insécurité

Selon le rapport 2017 de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL), les conducteurs des motos taxis développent une panoplie de comportements alimentant l’insécurité.    
519 vues
12/08/2018 - 10:05
lucien embom
Journaliste

D’après la CNDHL, les moto taximen ne respectent pas le code de la route. Cette attitude met en danger la vie des passagers. Ces passagers sont victimes d’insultes, de harcèlements, de braquages, de violences physiques voire de meurtres. C’est ainsi que dans la nuit 22 au 23 mai 2017, Joëlle, étudiante à l’Université de Ngaoundéré a été poignardé par un moto taximan. Ce dernier la ramenait dans sa mini-cité à Dang aux environs de 23 heures.

Le conducteur de moto a essayé d’arracher le portefeuille de Joëlle dans une zone de la mini-cité. Comme elle opposait une résistance, le moto taximan lui a planté un poignard dans la tête à plusieurs reprises. Les cris de détresse de l’étudiante ont alerté le voisinage. Pris de panique, l’agresseur s’est enfui abandonnant son engin à deux roues sur le lieu du crime. Plus tard, la victime a succombé à ses blessures.

Une enquête a été ouverte au niveau du Commissariat de Sécurité Publique de Dang pour mettre le grappin sur l’auteur de l’acte odieux. Pour lutter contre la montée de l’insécurité liée aux motos taxis, les pouvoirs publics ne cessent de sensibiliser les moto taximen. Plusieurs campagnes ont permis d’établir un fichier d’identification des moto taximen. L’attribution des numéros et des gilets, facilite leur rattachement aux arrondissements.

La Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés recommande l’intensification des campagnes de sensibilisation. Selon la commission, ces campagnes suscitent l’adhésion des exploitants des motos taxis aux normes édictées par les textes. Il faut finaliser les opérations d’identification des conducteurs de motos taxis et d’immatriculation de leurs engins. Pour conclure, il serait judicieux de mettre fin à la tolérance administrative.

 

 

 

  

Étiquettes: