Onglets principaux

Société

Cameroun-Drame : Un camion écrase un magistrat et sa famille à Yaoundé

Le nommé Dingha Alain KANMI 34 ans, a trouvé la mort le vendredi 24 Janvier 2020 au lieudit " Feu Vallée Nlongkak". Il revenait de bastos avec sa famille.
394 vues
01/25/2020 - 11:55
Florelle SATEU
Florelle SATEU
Journaliste
Cameroun-Drame : Un camion écrase un magistrat et sa famille à Yaoundé

Un jeune homme et toute sa famille perdent la vie dans un accident de circulation à Yaoundé. Le jeune Dingha Alain KANMI, âgée de 34 ans, revenait de Bastos le 24 Janvier 2020 au environ de 3 heure du matin, en compagnie de son fils, sa femme et son beau-père. Au lieudit feu vallée Nlongkak, son véhicule (de marque Toyota Yaris) a été bousillé par un gros porteur qui roulait à tombeau ouvert. Sur le coup, toute la famille a rendu l’âme. Des sources racontent qu’il y’a eu deux autres blessées, dont les identités ne sont pas encore connues. Les cadavres sont actuellement au funérarium de l'hôpital central de Yaoundé. L’épouse du jeune magistrat de la fonction publique, était âgée de 26 ans. La nommée Ange DIBENESHA, « portait une grossesse de cinq mois », selon une proche de la famille.

Dingha Alain KANMI est le fils du sénateur du Nord-Ouest Dingha IGNATUS. Le jeune homme a trouvé la mort avec sa petite famille.

Selon un bilan du ministère des transports, le nombre de victimes d’accidents routiers se situe à 937 en 2019. La révélation est de M. NGALLE BIBEHE dans une interview accordée au quotidien Mutations du 20 janvier 2020. Pour la fin de la décennie d’action des Nations-Unies pour la sécurité routière, « la marge atteinte est de 31% pour un objectif fixé à 50% », soutient le Ministre des transports. Il justifie cette baisse par rapport aux années antérieures par la prévention routière et le contrôle des véhicules dans les centres de visite technique.

Sur les accidents liés à l’état des infrastructures routières, le Ministre révèle que les résultats de l’audit de signalisation routière sur l’ensemble du territoire national ont permis de déterminer sur certains axes routiers, les points noirs identifiés comme ‘’accidentogènes’’. Toutefois, il est important de rappeler que la majorité de ces accidents sont aussi dus par à l’excès de vitesse, et le non-respect des codes de la route. Ces facteurs sont à l’origine du décès de la jeune famille.  

Étiquettes: