Onglets principaux

Société

Cameroun : Des médiateurs formés à l’approche C4D

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a procédé la semaine dernière à Yaoundé, à la formation des médiateurs sur les Techniques de Communication pour le Développement (C4D).
683 vues
12/17/2018 - 15:01
lucien embom
Journaliste

Cette formation visait le renforcement de la sensibilisation sur la migration irrégulière et ses alternatives. Sensibiliser sur les risques de la migration irrégulière est essentielle. Cela pousse les migrants potentiels à prendre des décisions informées sur leurs projets de migration. L’approche C4D garantit les facteurs complexes. Ces facteurs qui motivent et promeuvent le changement durable sont intégrés dans le message.

Des membres de la société civile et sept médiateurs communautaires du Ministère de la Jeunesse et l’Education Civique (MINJEC) ont pris part à la formation de Yaoundé. Au cours de la formation, les participants ont conçu et testé les messages entre eux. Cet exercice a permis d’identifier et de combler leurs lacunes. Les expériences ont été partagées durant les activités de sensibilisation.

Au Cameroun, l’Organisation Internationale pour les Migrations travaille avec deux associations à savoir Solutions aux Migrations Clandestines et l’Organisation pour l’Evénement des Jeunes sur la Migration Irrégulière et la Traite des Personnes (OEMIT). Le travail consiste à diffuser des messages positifs sur la migration dans les centres et banlieues des grandes agglomérations camerounaises comme Yaoundé, Douala et Bafoussam.

L’OEMIT en ce qu’il a été mis sur pied pour des anciens migrants camerounais. Ces derniers s’inquiètent du nombre de leurs concitoyens vus dans les centres de détention en Lybie. Les anciens migrants se sont engagés à faire entendre leur voix. Ils entendent donner la preuve que les Camerounais n’ont pas besoin de sortir de leur pays pour réussir dans un domaine quelconque. Plusieurs activités sont organisées notamment les causeries éducatives.

 

 

Étiquettes: