Onglets principaux

Société

Cameroun : Augmentation des besoins humanitaires, s’alarme l’ONU

Du fait principalement de l’insécurité dans le nord du pays et des crises sécuritaires dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, l’ONU estime qu’environ 4,3 millions personnes ont besoin d'une « assistance vitale » au Cameroun.
683 vues
01/25/2019 - 17:47
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online
Des réfugiés nigérians au Cameroun

La situation humanitaire au Cameroun est très préoccupante, s’alarme l’ONU. « Aujourd'hui, le Cameroun ne peut plus être une crise oubliée il doit, plus que jamais, être notre priorité », a déclaré Allegra Baiocchi, coordonnatrice humanitaire de l'ONU pour le Cameroun, au cours d’une conférence de presse à Genève, ce jeudi, 24 janvier 2019.

En cause, l’insécurité dans la partie septentrionale du pays, du fait des attaques répétées du groupe terroriste Boko Haram depuis 2014. Malgré l’opposition de l’Armée camerounaise et des pays du Bassin du Lac Tchad, les membres de la secte islamiste continuent de faire preuve d’une certaine capacité de nuisance, même de manière sporadique.

Au moins 100.000 nigérians ont traversé la frontière pour se réfugier au Cameroun. « Les attaques contre les civils ont augmenté et un grand nombre de personnes touchées par le conflit survivent dans des conditions difficiles, sans assistance humanitaire », déplore un rapport de l’ONU.

A cela, la crise sécuritaire actuelle dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, où s’affrontent depuis fin 2017, groupes armés séparatistes et Armée régulière. Causant d’énormes pertes civiles, dégâts matériels flux de réfugiés. 437.000 personnes ont été déplacées par le conflit dans les régions anglophones, et plus de 32.000 autres ont fui au Nigeria voisin, ont estimé jeudi les Nations Unies.

Outre ces crises majeures, la situation sécuritaire est également précaire à l’Est du Cameroun, des groupes armés centrafricains font prospérer les actes de grand banditisme et sont cause d’instabilité. Le Cameroun y abrite au moins 270.000 réfugiés centrafricains qui ont fui les violences.

« Nous reconnaissons l'ampleur des différentes crises auxquelles nous sommes confrontés et nous encourageons tous les acteurs à travailler en partenariat étroit, afin de répondre aux besoins des Camerounais et des populations que nous hébergeons », a déclaré Mme Yap Mariatou, directrice de la protection civile camerounaise, lors de la conférence de presse de Genève, ce jeudi.

De son côté, l’ONU estime qu’environ 4,3 millions de personnes, en majorité des femmes et des enfants, ont besoin d'une « assistance vitale » dans ces régions en crise.  

« Les besoins humanitaires vont probablement augmenter dans les années à venir », estime Mme Baiocchi. La Coordonnatrice humanitaire de l'ONU pour le Cameroun s’est dit particulièrement préoccupée par le sous-financement des opérations liées à l’aide humanitaire dans le pays.

Selon les projections, le Plan de réponse humanitaire conjoint pour 2019 nécessite 299 millions de dollars pour venir en aide à 2,3 millions de personnes vulnérables, soit plus de la moitié des personnes dans le besoin. Alors qu’en 2018, un plan d’intervention évalué à 320 millions de dollars pour le Cameroun n’avait été financé qu’à hauteur de 40%. Pourtant, les besoins humanitaires vont probablement augmenter dans les années à venir, a déploré Mme Allegra Baiocchi.

Nike Benassi Slide

Étiquettes: