Onglets principaux

Société

Cameroun-Accident de circulation : Deux morts et plusieurs blessés sur l’axe Douala-Yaoundé

C’est le bilan de l’accident survenu hier 20 Novembre 2019 , au lieudit nouveau péage à Edéa. Selon les sources, le conducteur évitait d’entrer en collision avec un grumier.
1,576 vues
11/21/2019 - 11:39
Florelle SATEU
Florelle SATEU
Journaliste
Cameroun-Accident de circulation : Deux morts et plusieurs blessés sur l’axe Douala-Yaoundé

L’axe Douala Yaoundé a déjà bu le sang de plusieurs Camerounais. Hier Mercredi 20 Novembre, un accident de circulation, a fait deux morts et une dizaine de blessés, au niveau du nouveau péage d’Edéa. Des dégâts matériels sont considérables et plusieurs rescapés n’arrivent réellement à décrire les faits. Ce bus de 70 places de l’agence « BUCA VOYAGE » roulait à tombeau ouvert et, comme par inadvertance, il s’est retrouvé face à un grumier. Dans l’embrouille et la panique, le conducteur a perdu le contrôle.  Hervé SAMSON, qui était assis non loin du conducteur, indique que, : « en quittant Yaoundé il roulait à vive allure. Il pleuvait et le chauffeur était distrait. Je l’ai bien vu car j’étais assis derrière lui et quand la voiture a basculé, le chauffeur a freiné brusquement. Mais malgré ses efforts, dans la panique et la peur, le drame est survenu ».

Je n’arrive vraiment pas à expliquer…

Etienne, un autre rescapé, est stupéfié par le déroulement des faits, et manque d’ailleurs des mots pour décrire étape par étape ce qu’il a vu. Dans le questionnement, l’inquiétude et le trouble, il témoigne : « Si on me demande ce qui s’est passée je ne saurais mot dire. Comment avons-nous fait pour se retrouver à l’autre côté de la route pourtant nous venons de Yaoundé.  Je n’arrive vraiment pas à expliquer ce qui s’est passé. Vraiment vraiment… », se désole-t-il.

Dieu est grand

Sur ce site du drame bondé de monde, des pleurs, des cris de détresse et des grincements de dents se font entendre.  Cependant, un autre survivant profite de l’occasion, pour glorifier Dieu. Il  appelle les uns et les autres à la repentance : « Dieu est grand, il exauce toujours nos prières. Merci seigneur pour la vie. Après la mort c’est le jugement fatal, donnez vos vies à Jésus », évangélise-t-il.

Les blessées sont présentement à l’hôpital régional annexe d’Edéa, pour un suivi intense. Toutefois, une enquête reste ouverte, pour essayer de comprendre les autres origines de cette tragédie.

Chacun a sa responsabilité

Depuis le début de l’année, plusieurs accidents de circulation ont été enregistré. Un envoyé spécial des nations unies au Cameroun publie en 2018 un rapport selon lequel, au moins 6000 personnes perdent la vie chaque année, suite aux accidents routiers. Selon lui « 70% des causes d’accident sont liés aux facteurs humains, c’est-à-dire l’inattention et les dépassements intempestifs, et 20 autres % sont lies au véhicules eux même. Et c’était en présence du ministre des transports qui estime que seulement 10% sont liés à la route.  Ça démontre que l’effort doit être mené dans l’éducation des usagers de la route et dans la répression et l’observation des lois et règlements qui existent. C’est vraiment appeler chacun a sa responsabilité, aussi bien le gouvernement et les partenaires », rapporte le Docteur Phanuel HABIMANA, représentant de l’OMS au Cameroun. Toutefois, il est important de rappeler qu’en cette fin d’années, les conducteur d’engin doivent faire plus attention.

 

Étiquettes: