Onglets principaux

Société

Cameroun : 11 dépouilles sorties des eaux à Yarbang

Selon des sources sécuritaires, onze dépouilles ont été sorties des eaux le 12 janvier dernier à Yarbang, une localité située dans la région de l’Adamaoua.
656 vues
01/14/2019 - 12:24
lucien embom
Journaliste

D’après les témoignages, les corps dans vie flottaient sur les eaux du fleuve Yardang. Ce sont les riverains du fleuve Yardang qui ont mis la puce à l’oreille du préfet du Mbéré. Les populations ont fait la découverte samedi passé. Depuis de longs mois, des réseaux de malfaiteurs sévissent sans relâche dans l’Adamaoua. Des individus ont été enlevés et mutilés la semaine dernière dans cette partie du Cameroun.  

Des voix laissent entendre que des agriculteurs ont été enlevés. Et les ravisseurs ont fait savoir aux familles des personnes enlevées qu’elles allaient être exécutées si la rançon n’était pas versée. La menace n’a certainement pas été prise au sérieux. Résultats des courses, les otages ont été simplement liquidés. La situation sécuritaire dans la région de l’Adamaoua donne l’insomnie aux autorités administratives et traditionnelles.

On note la présence massive d’armes à feu dans l’Adamaoua. La proximité avec la Centrafrique, le Tchad et le Nigéria ouvre la voie aux rapts et demandes de rançons. Les actes de banditisme perpétrés dans la région de l’Adamaoua ont mis les forces de maintien de l’ordre et de sécurité en état d’alerte maximum. Les Etats-Unis d’Amérique et l’Hexagone ont même inscrit le château d’eau du Cameroun dans le chapitre des zones à risques.

Durant la réunion d’évaluation et de coordination tenue le 04 décembre 2018 à Ngaoundéré, le gouverneur de l’Adamaoua, Kildadi Taguiéké Boukar a invité les populations à fournir des renseignements prévisionnels aux forces de maintien de l’ordre et de sécurité pour tordre le cou à l’insécurité. Il ressort que plus de 18 cas d’enlèvement ont signalés en 2018 par les autorités camerounaises dans la région de l’Adamaoua.

Étiquettes: