Onglets principaux

Société

Cameroun – Affaire MIDA : début du remboursement des souscripteurs

Alors que le Président de la République, Paul Biya, y a alloué une subvention d’un milliard de FCFA, les opérations de remboursement des souscripteurs de la Mission d’Intégration et de Développement de l’Afrique (MIDA) débutent cette semaine
980 vues
04/29/2019 - 18:46
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Dans une communication le 25 avril dernier, le Gouverneur de la Région du Centre, a annoncé la phase de remboursement des victimes de la MIDA, dont les activités avaient été suspendues par un arrêté préfectoral le 12 mai 2018. Problème : des milliers de souscripteurs y avaient placé leur argent avant la suspension. L’heure est donc au remboursement.

« Le président Paul Biya a débloqué la somme d’un milliard de F pour épaissir l’enveloppe existante », notamment indiqué Naseri Paul Bea. Cette subvention vient s’ajouter à la somme de près de 4,9 milliards FCFA saisis par les autorités, au cours de perquisitions dans les locaux de la MIDA.

« Nous allons sortir la liste de tous les souscripteurs qui doivent bénéficier de ce remboursement. Nous devons aussi sortir une fiche de paiement et les listes seront établies par ordre alphabétique afin de faciliter le repérage sur le lieu de paiement », a expliqué le Gouverneur, qui pilote les opérations.

Environ 12.684 souscripteurs sont concernés par ce processus. Pr2cisément, ceux dont les versements sont antérieurs à la suspension des activités de la MIDA. Selon le journal public, Cameroon Tribune, le remboursement au prorata initialement calculé à 3.131 FCFA connaîtra une hausse du montant de paiement grâce à cette subvention du chef de l’Etat. Il passera à 3.950 FCFA pour chaque place, soit 31% du taux de remboursement pour chaque souscripteur.

Aussi, dans un communiqué, Naseri Paul Bea a invité les souscripteurs à se rapprocher de la sous-commission d’enquête et des réclamations basée dans la sous-préfecture de l’arrondissement de Yaoundé 3eme à compter de ce lundi 29 avril 2019. Les réclamations étant conditionnés par la présentation du reçu de paiement signé par les responsables de MIDA ainsi que de la carte nationale d’identité, précise le communiqué du Gouverneur de la Région du Centre.

Après collecte et examen des requêtes de réclamation, « une fiche de paiement et les listes seront établies par ordre alphabétique afin de faciliter le repérage sur le lieu de paiement », a précisé Naseri Paul Bea. Annonçant également un chronogramme électronique de paiement. Après quoi, les bénéficiaires pourront décaisser les montants à la Trésorerie Générale de Yaoundé.

S’agissant de l’écart entre les sommes investies par les victimes de la MIDA, les pouvoirs publics indiquent que la différence sera comblée par les responsables de la MIDA, une fois que la justice aura jugé l’affaire. Le procès étant actuellement en cours. En effet, le remboursement organisé par l’Etat correspond à 3.950 FCFA par place, contre les 12.500 FCFA que chaque victime de cette association versait pour une place.

« L’Etat remettra la liste définitive à la justice pour les reliquats attendus. Ce qui veut dire que si quelqu'un a déposé 12.500 F, il est remboursé à hauteur de 3.950 et le reliquat sera remboursé par les promoteurs de Mida », a déclaré l’autorité administrative. 

Pour mémoire, depuis 2016, les responsables de cette organisation avaient collecté une somme de 12,789 milliards de FCFA, auprès de milliers de souscripteurs, à majorité jeune. Le fonctionnement de cette mission était entouré d’une troublante opacité.

Toutefois, on sait qu’ils organisaient des séminaires rémunérés, durant deux semaines. Chaque séminariste s’inscrivait à 12500 FCFA pour une place, avec la possibilité d’en prendre plusieurs. A la fin de la formation il bénéficie d’une somme de 70.000Fcfa par place souscrite, prétendument pour le financement d’un projet. Un fonctionnement opaque jugé, illégal par les pouvoirs publics, jusqu’à la signature d’un arrêté portant suspension des activités de cette organisation, le 12 mai 2018.

Lire : Cameroun – Affaire MIDA : neuf suspects interpellés et livrés à la justice, sept autres recherchés

Lire aussi : Cameroun-affaire MIDA : les responsables retournent à la prison centrale de Yaoundé

Étiquettes: