Onglets principaux

Politique

Crises au Cameroun : 165 combattants déposent les armes

C’est officiellement, le nombre d’ex-combattants de Boko Haram et des groupes séparatistes dans le Nord-ouest et le Sud-ouest, qui ont déposé les armes, depuis la création du Comité national de Désarmement, Démobilisation et Réintégration des ex-combattants, fin 2018
618 vues
05/08/2019 - 18:33
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Le Premier Ministre camerounais a présidé la première réunion d’évaluation du Comité national de Désarmement, Démobilisation et Réintégration (CNDDR), ce mardi 07 mai 2019 à Yaoundé. Il en ressort que 165 ex-combattants ont déposé les armes et se sont rendus dans les centres réinsertion, a indiqué le Coordonnateur national du CNDDR, Fai Yengo Francis. Il s’agit, pour l’essentiel, d’ex-combattants du groupe terroriste Boko Haram et d’anciens membres des groupes séparatistes en activité dans les régions du Nord-ouest et le Sud-ouest.

Dans le détail, 109 anciens djihadistes de Boko Haram ont déposé les armes et se sont rendus dans ls centres de réinsertion de la localité de Mora à l’Extrême-nord. Tandis que sur le front ouest, 35 redditions à Bamenda (Nord-ouest) et 21 à Buea (Sud-ouest), ont été enregistrées.

« Les chiffres peuvent sembler limités, mais je pense que nous faisons beaucoup. Car, nous avons des centaines de combattants qui ont déposé les armes et ne combattent plus dans les buissons. Je suis convaincu que lorsqu’ils auront vaincu la peur, ils se rendront dans les centres », a indiqué Fai Yengo Francis.  Ajoutant que « D’autres ex-combattants qui ne sont pas comptabilisés rejoignent directement leur famille sans passer par le comité ».

Un bilan mitigé, cinq mois après la création du CNDDR par le Président de la République. Toutefois, ces chiffres indiquent que certains combattants ont saisi la main tendue du chef de l’Etat, pour un retour à la vie civile.

Pour rappel, le Comité National de Désarmement, Démobilisation et Réintégration a été créé le 30 novembre 2018, par le Chef de l’Etat, Paul Biya. Un programme DDR qui sera placé sous la coordination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, avec un siège à Yaoundé et des représentations régionales dans les villes de Buea (Sud-Ouest), Bamenda (Nord-Ouest) et Mora (Extrême-Nord), épicentres des affrontements entre forces loyalistes et groupes armés.

Le comité a pour mission d’organiser, d’encadrer et de gérer le désarmement, la démobilisation et la réintégration des ex-combattants des groupes armés. « Cette initiative offre une porte de sortie honorable à ces ex-combattants, ainsi qu’une perspective de réinsertion sociale. Elle devrait permettre le retour au calme et à la vie normale », avait estimé Paul Biya, dans son discours de fin d’année, le 31 décembre 2018.

Offisiell Kvalitet Air Jordan, Adidas Sko Campus, Adidas Sko Nettbutikk, Adidas Sko Tilbud, Adidas Sko Sneakers, Adidas Tilbud Produkter

Étiquettes: