Onglets principaux

Politique

Cameroun-Politique : La désolation de Me Alice Nkom face au système Biya

Selon l’avocate camerounaise, « Nous n’avons plus d’avenir dans ce système qui nous ignore, nous méprise, nous exploite »
943 vues
11/07/2019 - 10:14
Florelle SATEU
Florelle SATEU
Journaliste
Cameroun-Politique : La désolation de Me Alice Nkom face au système Biya

Le régime actuel doit faire ses valises. Dans un contexte camerounais où il y a une crise socio-politique, l’insécurité, la violation des droits de l’homme et bien plus encore, Me Alice Nkom, première Avocate au Barreau du Cameroun, fait le bilan. A la veille du 37e anniversaire de l’accession au pouvoir du Président Paul Biya, elle s’est exprimée dans plusieurs médias. Le 5 Novembre 2019, elle a accordé une interview à la radio ABK. Selon elle l’avenir du Cameroun est dans le noir avec ce régime qui manque de sincérité : « Nous n’avons plus d’avenir dans ce système qui nous ignore, nous méprise, nous exploite.  Qu’il ne nous mette pas tout le temps sous l’éteignoir comme si on n’existait pas et qu’il libère le Cameroun, les énergies des Camerounais, le génie du Camerounais » s’indigne-t-elle.

La spécialise en matière des droits de l’homme affirme avoir encore des souvenirs du 6 Novembre 1982.  Elle se pose d’ailleurs des questions quant à l’évolution du pays et la gestion humanitaire du peuple Camerounais : « Je n’ai pas oublié les images du 6 novembre 1982. Je dois les avoir en mémoire pour mieux lui rappeler une sorte d’ingratitude qu’on ne peut pas expliquer. Il faut qu’il regarde lui-même et qu’il voit ce qu’on était ensemble le 6 novembre et qu’il se demande qu’est-ce qu’on est ensemble aujourd’hui ? Qu’est-ce qu’on a encore de commun ? Qu’est-ce qu’il a fait pour nous ? Qu’est-ce que le peuple camerounais lui a fait pour qu’il le mette comme ça dans la souffrance ? Qu’est-ce qu’on ne lui a pas donné en 37 ans ? On lui a donné en tout cas une chose sure, ce qu’il aime le plus au monde : le pouvoir absolu. Qu’est-ce qu’il nous a renvoyé ? »

Le 3 Novembre au cours de l’émission ‘’la vérité en face’’ sur Equinoxe télévision, elle fait une comparaison entre le Président Paul Biya et son prédécesseur Ahmadou Ahidjo. D’après ses propos, l’ancien Président respectait sa parole donnée, alors que Paul Biya fait le contraire de ce qu’il dit.  « Le Président Ahidjo avait toujours dit: ‘‘je ne m’éterniserai pas au pouvoir’’… Tout le monde prenait cela pour de la blague… Et puis un beau jour, il a décidé contre toute attente, de s’arrêter et de nous annoncer que c’est notre Premier Ministre, successeur constitutionnel à qui il allait passer le bâton le 6 novembre. Contrairement à Ahidjo qui disait et faisait, Paul Biya lui, a dit et il n’a pas fait. Et parfois il a fait le contraire… Jusqu’à présent, on ne sait pas comment fonctionne le Président Biya. On ne sait pas quelle est la marche entre ce qu’il nous promet et les actes qu’il pose », déclare-t-elle.

 Me Alice Nkom est lauréate du prix Amnesty des droits de l’homme en 2013. Elle dénonce l’injustice et les replis de la démocratie au Cameroun en particulier et dans l’Afrique en général.

 

 

Étiquettes: