Onglets principaux

Politique

Cameroun : Polémique autour de l’exploitation de l’uranium

Plusieurs gisements d’uranium  ont  été  mis  en  évidence. Selon  le  rapport  ITIE  portant  pour  l’exercice  fiscal  2011,  on  comptait  34  permis  d’exploration  de  l’uranium attribués. 
958 vues
07/02/2019 - 19:45
lucien embom
Journaliste

Le  rapport  relatif  à  l’exercice  de  2013  fait  mention  de  16  permis  attribués  pour  l’exploration  de l’uranium  (9  autres  portent  sur  tout  type  de  minerai). L’exploitation de l’uranium permet la libération de radiations souvent enfouies, néfastes tant pour l’Homme que pour son environnement. Ces radiations qui sont invisibles à l’œil nu produisent des effets qui ne se manifestent que  plus  tard.

 L’expérience  des  pays  comme  le  Canada  au  Nord et  du Niger  au  Sud,  permet  de  mieux percevoir le danger que représente l’exploitation de ce minerai. Néanmoins, il demeure intéressant de noter que dans la partie septentrionale du Cameroun, bien que l’exploitation n’ait pas encore commencé, des impacts sont déjà perceptibles sur trois plans relatifs au processus d’attribution, aux aspects sociaux et environnementaux et au respect des droits des communautés du fait des activités exploratoires de la société Mega Uranium.

La société canadienne Mega Uranium Cameroon (ex Nu Energy Corporation Cameroon SA) est implantée à Poli, et a un siège à Akongo près de Lolodorf où elle mène des activités de recherches. Dénommée Nu Energy Corporation Cameroon, conformément à la législation camerounaise, elle a  introduit  deux  demandes  de  permis  les  21  décembre  2005  et  27  février  2006. 

Ayant  obtenu  un  permis d’exploration  à  Teubang  et  à  Poli  où  elle  a  effectué  sa  prospection. Bien  que  ces  activités  soient  aujourd’hui interrompues  à  Teubang,  tel  que  souligné  par  le  Service  National  Justice  et  Paix  (SNJP),  il  est  surprenant  de constater  que  la  localité  de  Teubang,  objet  du  titre,  se  trouve  sur  le  territoire  tchadien.  Cela démontre  que  le  suivi  des  demandes  de  permis  n’est  pas  fait  comme  il  se  doit.

Air Jordan IV 4 Shoes

Étiquettes: