Onglets principaux

Politique

Cameroun : Les députés du Sud condamnent les manifestations de Genève

Dans une déclaration portant 10 signatures, les députés RDPC de la région du Sud condamnent les manifestations de Genève conduites par des individus aux comportements qualifiés de barbares et surannés.
302 vues
07/08/2019 - 12:25
lucien embom
Journaliste

Selon Bonaventure Mvondo Assam, Jean Jacques Noël Zam, Pauline Ndoumou, Emmanuel Mbiam, Céline Mendoua, Théodore Mbé Assaé Mendomo, Martine Nlang, Marie Thérèse Essamé, Zitha Biloa Tsilla et Proper Monessel, depuis un certain temps le Cameroun fait face à un activisme et une fébrilité rocambolesque alimentés par des comportements barbares et surannés, faits de menaces ouvertes à l’endroit du couple présidentiel.

De l’avis des députés du Sud, ces agissements moyenâgeux sont le fait des groupuscules disséminés à travers certains pays et se réclamant de la diaspora. Ces groupuscules ont poussé l’outrecuidance le 29 juin 2019, en mettant en exécution un dessein dont les contours sont dessinés et révélés dans les réseaux sociaux. Ils se sont retrouvés à Genève pour soit disant déloger et capturer le Président Biya.

D’après les propos des 10 parlementaires du Sud, la Brigade Anti Sardinards (BAS) est un conglomérat de désœuvrés et voyous à la solde d’un parti politique irresponsable et indigne. Les députés du Sud dénoncent un projet tribal de prise de pouvoir par des méthodes non démocratiques. Ils fustigent fermement les dérives constatées et relevées qui n’honorent ni le Cameroun ni les regroupements engagés dans ces opérations.

Bonaventure Mvondo Assam et ses camarades disent que nul n’a le monopole de la violence tant sur la place internationale qu’à l’intérieur des frontières nationales. Ils exhortent les ressortissants de la région du Sud dont se réclament les principaux agitateurs, à se désolidariser de ce mouvement. Les députés du Sud considèrent que la démocratie est une réalité vivante et bien ancrée au Cameroun. 

Les représentants du peuple à l’Assemblée Nationale considèrent que le Cameroun est multiethnique et multiculturel. C’est un pays où la cohabitation s’est faite jusqu’ici dans la paix et l’harmonie sur le chantier de la construction d’une identité nationale. Les élus du Sud félicitent le locataire d’Etoudi pour la hauteur qu’il garde dans la gestion de ces soubresauts. Cela est une preuve qu’il reste et demeure le père de la Nation tout entière.

 

Étiquettes: