Onglets principaux

Politique

Cameroun : Le G20 accuse Maurice Kamto de tentative de déstabilisation

Dans une déclaration commune faite le 12 octobre 2018 à Yaoundé, les 20 partis alliés de Paul Biya pour la Présidentielle 2018 critiquent vivement Maurice Kamto.
743 vues
10/13/2018 - 11:39
lucien embom
Journaliste

Selon la coalition des 20 formations politiques conduite par Jean de Dieu Momo, Robert Lipot et Banda Kani, la sortie au cours de laquelle Kamto s’est autoproclamé président du Cameroun constitue une menace à la paix et la stabilité du Cameroun. Les membres du G20 soutiennent que le leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) dans sa démarche, a montré sa ferme volonté de vendre le pays aux étrangers.

Le G20 réitère son attachement à l’unité du Cameroun. Il demande aux populations de ne pas adhérer au projet macabre de Maurice Kamto, en se montrant insensibles aux insinuations à l’insurrection. « C’est honteux pour un avocat de la trempe de Kamto de ne pas respecter la loi, » a lancé Jean de Dieu Momo. D’après le chef de file des Patriotes Démocrates pour le Développement du Cameroun (PADDEC), il faut faire confiance au Conseil Constitutionnel.

Les pères fondateurs du G20 justifient leur existence par l’absence d’une candidature unique de l’opposition à la Présidentielle 2018. Ces derniers précisent que dans un contexte de crise, l’alternance peut engendrer beaucoup de problèmes. A leur avis, le président Paul Biya a la carrure pour consolider la paix et l’unité nationale. Le conglomérat des 20 partis politiques revendiquent le statut de patriote.

Étiquettes: