Onglets principaux

Politique

Cameroun- Grand Dialogue National : Toujours en attente des résolutions

Plus d’un mois après la tenue de cette palabre au palais des congrès de Yaoundé, rien n’a filtré au sujet des résolutions des travaux. Personne n’en sait rien, c’est le statuquo.
969 vues
10/31/2019 - 11:49
Christian-ESSIMI
Christian ESSIMI
Rédacteur web
Cameroun- Grand Dialogue National : Toujours en attente des résolutions

Toujours rien, au sujet des résolutions du Grand Dialogue National, un mois après sa tenue à Yaoundé du 30 Septembre au 04 Octobre 2019, du côté du palais des congrès de Yaoundé. Rien n’a filtré, aucune information officielle n’est disponible, personne ne sait donc absolument rien du sort qui sera donné de subir aux conclusions de ces travaux, étalés sur une semaine, dont l’objectif était de penser une offre de paix durable pour le pays tout entier, à partir de son point de turbulence qui est la zone anglophone.

Sur le terrain, l’impatience monte, à la vue des atrocités qui ne cessent d’être perpétuées dans les régions anglophones en crise. Assassinats, pillages, viols et autres destructions, constituent désormais le quotidien des populations qui espéraient pourtant trouver accalmie après la fin des travaux de ce Dialogue.

L’incertitude quant à l’application de ces résolutions gagnent ainsi, un plus chaque jour, une grande partie de la population, contrariée comme elle semble l’être en ce moment, d’un côté de voir la situation sur le terrain en continuelle dégradation, pendant qu’à l’autre bout de la chaine, tout le monde ou presque prend son temps pour agir. « Nous sommes inquiets de ce silence. Au regard de la rapidité avec laquelle le Dialogue a été organisé, nous pensions qu’après les choses n’allaient pas tarder. Normalement, en ce moment, on devrait déjà avoir quelque chose qui indique véritablement une voie. Plus ils prennent le temps, moins comme d’habitude pourraient être efficaces les solutions qu’ils proposeront, parce qu’elles arriveraient au moment où la situation visée aura peut-être changé sur le terrain. Et finalement, ce serait un autre problème. Le temps et l’argent mis ne serviraient à rien dans ce cas », indique un Doctorant en science politique à l’université de Yaoundé II Soa.

Du côté des officiels, tout le monde dit attendre les instructions de qui de droit. Dans le train quotidien des administrations publiques, le Dialogue n’est donc plus d’actualité. Tout le monde semble être passé à autre chose, pendant que le feu au nom duquel cette palabre avait été organisée n’est pas encore éteint. Difficile donc à ce stade de faire mieux qu’attendre, en scrutant à l’horizon, l’arrivée d’un évènement qui tarde à se pointer, tout cela, dans le tourbillonnement des cris de détresse des populations du Nord- Ouest et du Sud- Ouest, devenues mendiantes de la paix.

 

Étiquettes: