Onglets principaux

Politique

Cameroun : 161 millions débloqués dans le cadre du C2D

Une somme de 161 millions FCFA a été débloquée par le gouvernement français, dans le cadre du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D).
715 vues
02/06/2019 - 11:50
lucien embom
Journaliste

L’argent mobilisé va permettre de déployer les volontaires pour les programmes d’annulation et de reconversion de la dette du Cameroun vis-à-vis de la France. Le financement est réservé à la Plateforme de Compétence Franco-camerounaise de Volontariat (PCFCV). La démarche de Paris est adossée au Contrat de Désendettement et de Développement. Un programme qui a déjà plusieurs initiatives à son actif.

Le C2D est un instrument mis à la disposition des pays en voie de développement. C’est une articulation de l’Initiative Pays Pauvres Très Endettés (PPTE), un mécanisme destiné à alléger la dette des pays ciblés. Les remboursements de la dette bilatérale des Etats sont redistribués par l’Etat français sous forme de subventions. Les décisions du Contrat de Désendettement et de Développement sont prises par consensus.

Un comité mixte comprenant le ministre des finances, l’ambassadeur de France et la société est chargé de se prononcer. L’Agence Française de Développement s’occupe de la mise en œuvre des décisions d’affectation des subventions. Les appels d’offres se font selon les critères européens et internationaux. Les gouvernements bénéficiaires des bienfaits du C2D ne peuvent pas décider de la nature de l’aide à leur allouée.

Seul les pays ayant atteint le point d’achèvement de l’Initiative PPTE en mai 2006 sont éligibles au Contrat de Désendettement et de Développement. Il s’agit de la Bolivie, du Burundi, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Congo, de la Guinée, du Honduras, du Mozambique, du Malawi, Madagascar, du Malawi, de la Mauritanie, Myanmar, du Nicaragua, de la RDC, du Rwanda, de la Tanzanie, de Sao Tome et Principe, de la Sierra Leone et du Libéria.

nike air max 90 online

Étiquettes: