Onglets principaux

Santé

JOURNEE MONDIALE : Hygiène menstruelle, il faut agir

Bon nombre de femmes restent ignorantes des bonnes pratiques d’hygiène à adopter en période de menstrues, lorsque l’accès à des protections intimes de qualité ne leur est pas simplement difficile.
1,218 vues
05/28/2019 - 17:05
Rolande-AGONG
Rolande AGONG
Rédactrice web
JOURNEE MONDIALE : Hygiène menstruelle, il faut d’agir

Il n’est pas que question d’utiliser la bonne serviette hygiénique pendant la période des menstrues. Il faut encore veiller à avoir au quotidien une bonne hygiène corporelle assujettie à de bonnes et régulières pratiques d’hygiène. Prendre régulièrement son bain, en s’attardant sur les zones difficiles d’accès et davantage sur la région génitale permet d’éviter des désagréments tels les odeurs corporelles. La journée mondiale de l’hygiène menstruelle instaurée par le Fonds Des Nations Unies Pour l’Enfance et célébrée tous les 28 Mai depuis 2014, envisage de « lutter contre les tabous et rendre accessible à toutes les femmes les protections intimes de qualité ». L’édition 2019 se célèbre sous le thème : « Hygiène menstruelle, le temps d’agir »

Dans les sociétés africaines, au Cameroun notamment, la jeune fille qui commence à voir ses menstrues est davantage prévenue sur sa désormais aptitude à procréer, ainsi que sur son nouveau statut de femme que sur les routines hygiéniques à adopter. Et dans certaines contrées, la venue des règles donne lieu à des rites. Florine Adofine du village Anguéngué dans la région de l’Est témoigne : « Le jour où j’ai vu mes premières règles, ma maman m’a soumise à une journée de travaux domestiques, pour que je sois une femme travailleuse et valeureuse : lessive, cuisine, vaisselle, champs, entretien de mes cadets ». Démarche noble et justifiée sans doute, par les us et coutumes en vigueur dans son espace culturel, qui démontre de l’intérêt porté sur cette nouvelle étape de la vie de femme. Cependant, elle ne semble pas faire grande place à l’éducation, sur l’entretien corporel, ou encore des serviettes hygiéniques.

Les serviettes hygiéniques sont des protections hygiéniques externes (par opposition aux tampons dont l’utilisation est interne). Munies d’une bande autocollante, elles se fixent sur l’entrejambe du slip et permettent d’éviter de tacher les vêtements. Leur qualité et leur entretien sont donc importants et nécessitent une attention particulière. Un spécialiste explique : « Déjà il faut savoir que les serviettes relavables ne sont pas conseillées. Les serviettes recommandées, ce sont des serviettes à usage unique qu’il faut jeter après utilisation. Qu’à cela ne tienne, lorsque la patiente n’a pas d’autre chose que les serviettes lavables, je conseille d’en avoir plusieurs qu’il faut laver après utilisation ; laver avec de l’eau chaude, repasser et puis garder pour une utilisation ultérieure, et remplacer effectivement toutes les quatre heures ».

JOURNEE MONDIALE : Hygiène menstruelle, il faut agir

 

La responsabilité de l’éducation à l’hygiène menstruelle incombe tant à la cellule familiale qu’à l’environnement scolaire. Et des plaidoyers visant un meilleur épanouissement de la jeune fille pendant ses règles sont nombreux. Au nombre de ceux-ci, la mise à disposition libre de serviettes hygiéniques de bonne qualité, dans les établissements scolaires ou encore dans les camps de réfugiés. Des mesures urgentes, si l’on veut réduire le nombre de jeunes filles qui se gardent de mener toute activité notamment scolaire en cette période pourtant naturelle de la vie de femme.

 

Lire : https://www.plim.fr/fr/content/104-menstrual-hygiene-day

         http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/hygiene-feminine/articles/se_6527_protection_tampon_serviette.htm#serviettes-et-tampons-quelle-difference

https://www.journee-mondiale.com/515/journee-mondiale-de-l-hygiene-menstruelle.htm

 

 

Cheap Nike Air Max 2017 For Online Sale

Étiquettes: