Onglets principaux

Economie

Cameroun : Transformation cotonnière insuffisante

Selon une étude de la Banque Mondiale et de la GIZ, la transformation locale du coton est largement insuffisante.
716 vues
12/12/2018 - 13:17
lucien embom
Journaliste

L’étude sur l’analyse de la filière textile habillement au Cameroun, nous apprend que seulement 2% du coton produit en terre camerounaise est transformé localement.  Pour ce qui est de la transformation de la fibre cotonnière, le pays de Paul Biya est mal loti. Il n’y a que la Cotonnière Industrielle du Cameroun (CICAM) qui assure la transformation locale du coton. L’entreprise pilote en ce moment un programme d’investissement de 5,5 milliards FCFA.

Ce programme vise le renforcement de la capacité de la CICAM, à absorber la production nationale de coton. Selon les statistiques, la Cotonnière Industrielle du Cameroun transforme 1.500 tonnes de fibres chaque année. Sa production se résume à 300 tonnes d’éponge, 1.500 tonnes de fils et 8.000 km de tissus écrus. Le Cameroun ne dispose pas d’une filière intégrée coton-textile-habillement.

Ces insuffisances industrielles engendrent des pertes économiques. Il ressort que l’économie camerounaise ne parvient pas à happer les retombées de la valeur ajoutée. Ladite valeur est multipliée par 12 entre le coton brut et un vêtement confectionné. La culture du coton a été introduite au Cameroun en 1950. Pour développer la filière, l’Etat camerounais a créé la Société de Développement du Coton du Cameroun (SODECOTON).

La Banque Mondiale a été créée en 1944. Son siège est à Washington aux Etats-Unis. Avec 189 Etats membres, des collaborateurs issus de plus de 170 pays et plus de 130 antennes à travers le monde, le Groupe de la Banque Mondiale est composé de cinq institutions. Ces institutions œuvrent de concert à la recherche de solutions durables pour réduire la pauvreté et favoriser le partage de la prospérité.

La GIZ est une structure issue en janvier 2011 de la réforme de la coopéra­tion technique allemande. La GIZ concrétise le regroupement de la GTZ (ancienne agence de coopération technique), du Service Allemand de Développement (DED) et de InWEnt (Capacity Building International, Germany). La GIZ opère dans plus de 130 pays dans le monde. Elle emploie près de 17.000 personnes et gère un budget de près de 2 milliards d’euros.

 

 

 

Étiquettes: