Onglets principaux

Economie

Cameroun : L’Etat veut entre 50 et 100 milliards FCFA

Les autorités ont procédé le 05 juin 2019, à l’émission des Obligations du Trésor Assimilables (OTA) d’une valeur oscillant entre 20 et 100 milliards FCFA.
178 vues
06/08/2019 - 12:14
lucien embom
Journaliste

L’émission a été faite sur le marché de la sous-région. L’emprunt a une maturité de 5 ans. Son taux d'intérêt de 5,6 %. Selon le Ministère des Finances (MINFI), l’appel à mobilisation de capital sur le marché de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) est le produit d’une série de trois opérations. Les fonds issus de ces opérations serviront à la réalisation de certains projets d'infrastructures au Cameroun,

Environ 25 milliards FCFA sont destinés à l’Autoroute Yaoundé-Nsimalen. Les Obligations Assimilables du Trésor généralement connues sous leur sigle OAT sont des emprunts d'Etat. Ceux-ci sont émis pour une durée de 2 ans minimum et 50 ans maximum. Leur crédit est celui de l’Etat. Il s'agit donc de titres de dette de l'Etat. La première OAT a été émise en mai 1985, quand Pierre Bérégovoy était ministre des Finances en Hexagone.

L'Etat français se donnait les moyens de réémettre, en plusieurs tranches successives, une même émission, ou souche, portant une date d'échéance donnée et un taux nominal donné, constituant ainsi une dette négociable répartie sur un plus petit nombre d'émissions dotée chacune d'un encours beaucoup plus important que les emprunts d'Etat classiques. A l'époque, les emprunts des États souverains étaient émis en une seule fois.

Seul le Trésor Américain avait la capacité d'émettre des titres d'un encours suffisamment important pour qu'ils soient liquides. Par le biais de l’OAT, un emprunteur comme le Cameroun, peut créer des titres d'une liquidité suffisante pour inciter des investisseurs institutionnels, notamment, à en prendre en portefeuille. L'inscription de cette dette dans les documents budgétaires se fait en deux parties.

 Les intérêts seront inscrits dans les frais de fonctionnements tandis que le capital, lui, figurera dans les fonds d'investissement. La technique de l'assimilation (en anglais, on dit reopening, la réouverture) a été adoptée par la majorité des Etats émetteurs des obligations, généralement, à l'imitation du Trésor français, de manière systématique. Les OAT sont soit à taux fixe et de capitalisation. Soit à taux indexé sur l'inflation.

Étiquettes: