Onglets principaux

Economie

Cameroun : 7.428 milliards perdus dans le secteur forestier

Selon une étude, l’exploitation forestière illégale fait perdre à l’Etat camerounais 7.428 milliards FCFA (11,32 milliards d’euros) chaque année.
1,471 vues
10/16/2019 - 12:53
lucien embom
Journaliste

Le contrôle forestier doit s’adapter à l’exploitation forestière illégale croissante qui provoque une perte importante de revenus pour l’Etat. Mais l’efficacité du contrôle forestier reste faible en raison principalement de la faiblesse de la collaboration entre le Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF) et d’autres organismes gouvernementaux impliqués dans le contrôle des forêts au Cameroun. Plusieurs problèmes minent le secteur forestier à savoir l’insuffisance des ressources allouées au contrôle des opérations forestières, l’absence de sanctions dissuasives pour les contrevenants, et le faible suivi des contentieux forestiers.

Absence de synergie

La République du Cameroun dispose d’un bon nombre d’outils et de structures de gestion pour le suivi des forêts. Il y a entre autres le Système Informatisé de Gestion de l’Information Forestière (SIGIF), Système Informatique de Gestion du Contentieux Forestier (SIGICOF), le Commerce Cameroun (COMCAM), la Société d’Exploitation des Parcs à Bois du Cameroun (SEPBC), le Programme de Sécurisation des Recettes Forestières (PSRF) et la Société Générale de Surveillance (SGS). Ces outils sont dispersés dans différents ministères et organisations opérant de façon isolée.

Corruption

Cela rend inefficace, le contrôle de l’exploitation forestière et du commerce du bois. La plupart des cas d’illégalité dans le secteur forestier et de l’exploitation forestière proviennent à différents niveaux de l’administration forestière. Ils comprennent notamment la délivrance de certificats d’exploitation de bois à partir des résultats d’inventaires fictifs et/ou non conformes, l’émission de certificats d’ouverture et de matérialisation des limites des Assiettes Annuelles de Coupe (AAC) et Ventes de Coupes (VC) sans travaux réels sur le terrain, l’allocation des titres de récupération de bois sans délimitation claire de la zone, etc.

Étiquettes: