Onglets principaux

Divertissement

Souvenir souvenir - Les Rumta : Que sont-ils devenus ?

Groupe mythique des années 80-90 au Cameroun, Les Rumta ont complètement disparu de la circulation, alors au firmament de leur carrière.
339 vues
12/02/2018 - 12:04
Christine MBENGONO
rédactrice Cameroun-online

Les Rrum tah (tantôt écrit "Rumta")

Non mais que sont-ils devenus ? Qui a des news ? Qui se souvient de la voix roque de Guy Bolivar, seul garçon de la bande ? Aux dernières nouvelles, il vivrait à Douala, marié et père de famille.
La plus grande du groupe, Arhi Yell (soeur de Laya et toutes 2 filles de NKEMBE Pesauk) serait en Europe, mariée et maman également. 
Pas de nouvelles de Laya, Linda et Nadiya. 
Les Rumta ont complètement disparu de la circulation, on dirait qu'ils ne veulent pas trop qu'on sache où ils sont... Que s'est-il passé à la SOYOKO, une maison de production où cohabitaient travail acharné et ambitions !?
Pourtant ils étaient très forts ces enfants !
"Leur repertoire est grand pour des enfants africains qui chantaient dans les années 80-90" K.M

La dernière version de ce groupe était constituée de Guy Bolivar, Linda et 2 autres filles qui avaient été rajoutées au dernier album. 

Les "Rumta", un groupe de 5 enfants (4 filles et un garçon) apparu dans les années 90 à une période où certains ne savaient même pas encore ce qu'est la vie. Belle ? Facile ? Douloureuse ? (...) Tout ce qui était important à cette époque c'était aller à l'école, jouer, manger et dormir ( pour les enfants ). Une période où, pour les familles, avoir un "téléviseur" était un luxe, n'en parlons même pas des "antennes paraboliques" (paraboles). 
Une période où, dans le football africain, la Zambie était un adversaire coriace 

Et dire que de nos jours l'expression : "faire sa pam pam bé" signifie "pour un adulte, se comporter comme un enfant"

Réécoutez ces chansons et partagez avec nous vos souvenirs liés à cette époque.

RRUM TAH - PAM PAM BE

RRUM TAH - ESONGO

RRUM TAH - LA MUSIQUE

PS : interdiction formelle de pleurer ! 

 

Étiquettes: