Onglets principaux

Actualités

Une mission conjointe ONU – UE au Cameroun

La mission des émissaires du système des Nations Unies et de l’Union Européenne arrive, alors que se prépare le rapatriement volontaire d’une première vague de 4000 réfugiés nigérians, pris en charge dans le camp de Minawao, dans la région de l’Extrême-nord du Cameroun
571 vues
04/24/2019 - 18:23
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

 « Le Représentant spécial de l’Union européenne pour le Sahel, M. Angel Losada, le Représentant spécial du Secrétaire Général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohammed Ibn Chambas et le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), M. François Fall, commencent une visite conjointe de trois jours au Cameroun, du 24 au 26 avril 2019 », a indiqué un communiqué du Bureau des Nations Unies au Cameroun.

Les émissaires de l’ONU et de l’Union Européenne conduisent une visite de travail sur les crises humanitaires auxquelles font face le Cameroun. La délégation conjointe a entamé sa mission par la région de l’Extrême-nord, en proie aux exactions du groupe terroriste Boko Haram. La région abrite aussi l’important camp de réfugiés de Minawao. Lequel abrite au moins 57.000 réfugiés nigérians.

Au cours de leur visite, les émissaires onusiens et européens vont rencontrer des autorités administratives, ainsi que des partenaires du système des Nations Unies et de l’UE. Ensemble, ils échangeront sur les questions liées à la sécurité, au développement et à la situation humanitaire dans la région de l’Extrême-Nord.

« Avec ces personnalités, nous avons revu la situation sécuritaire de la région et les nombreux défis qui nous attendent. L’ONU va nous appuyer le 29 avril dans le processus de rapatriement de réfugiés nigérians vers l’Etat de l’Adamaoua au Nigeria », a déclaré le Gouverneur de la région, cité par l’agence de presse Anadolu, ce mercredi.

Selon Midjiyawa  Bakari, « la réinsertion des ex-combattants de Boko Haram, la sécurisation de la frontière et la création d’emplois pour éviter que des jeunes ne soient recrutés par des terroristes de Boko Haram, ont aussi meublé nos exchanges »

Au deuxième jour de la visite, ce jeudi 25 avril, les diplomates doivent effectuer une visite dans le camp de réfugiés de Minawao, qui accueille au moins 57.000 nigérians ayant fui les violences du groupe djihadiste.

Cette mission des partenaires au développement du Cameroun, s’inscrit dans un contexte de baisse de régime des troupes de Boko Haram. Ce qui se traduit notamment par la mise en œuvre imminente, du rapatriement volontaire d’une première vague de 4000 réfugiés nigérians du camp de Minawao. Une opération que les partenaires internationaux vont superviser, pour s’assurer de son bon déroulement.

Lire : Cameroun : rapatriement de 4.000 réfugiés nigérians du camp de Minawao

Le programme de la visite de travail prévoit également que la délégation s rende sur le site de déplacés internes camerounais de la localité de Zamai, pour s’enquérir de la situation et évaluer les besoins humanitaires.

La mission de la délégation conjointe ONU-UE s’achèvera à Yaoundé, où sont prévues, des entretiens avec des membres du Gouvernement, le corps diplomatique et des acteurs de la société civile.

Women's shoes

Étiquettes: