Onglets principaux

Actualités

Cameroun : La France débloque 528 millions de FCFA pour l'aide humanitaire

Des conventions de financement ont été signées entre l’Ambassadeur de France au Cameroun, et des représentantes de trois ONG, pour répondre aux besoins humanitaires dans les régions de l’Est et de l’Extrême-nord du Cameroun, ce lundi 06 mai 2019, à Yaoundé.
516 vues
05/08/2019 - 17:09
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

La réponse aux crises humanitaires que traverse le Cameroun, s’appuie aussi sur l’aide au développement, fournie par les partenaires. C’est dans ce cadre que des conventions de financement d’un montant global de 528 millions de FCFA, ont été signées à Yaoundé ce lundi, en faveur des besoins humanitaires.

Les documents ont été paraphés par Gilles Thibaut, ambassadeur de France au Cameroun, et les représentantes de trois ONG. Ensemble, elles vont conduire des projets d’urgence et de développement dans les régions de l’Extrême-Nord et de l’Est.

D’un montant de 262 millions de FCFA, la première convention a été signée avec l’ONG « Première Urgence Internationale ». L’organisation va agir en faveur du renforcement de la cohésion sociale et la sécurité alimentaire et nutritionnelle de 3600 personnes vulnérables. Il s’agit notamment de réfugiés et déplacés internes, fuyant les violences de Boko Haram et pris en charge dans le département du Logone et Chari, région de l’Extrême-Nord du pays.

Avec une enveloppe de 135 millions de FCFA, l’ONG « Care Cameroun », s’attèlera à développer un projet du développement économique et territorial de l’Extrême-Nord. Il se déclinera sous la forme d’assistance et d’appui aux populations impliquées dans le développement de filières agropastorales durables et inclusives. Favorisant ainsi la création d’emplois et de revenus durables pour la réinsertion socio-économique de ces populations vulnérables. Il sera également question de faciliter leur accès durable à l’eau, l’hygiène et l’assainissement.

L’ONG « Action Contre la faim » bénéficiera quant à elle, d’une dotation de 131 millions de FCFA. Un financement qui devra servir à renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de 1100 ménages dans le département de la Kadey, à l’Est. Ici, l’ONG ciblera les populations vulnérables, ainsi que les réfugiés vivant hors des camps dédiés à leur prise en charge.

« La situation dans l’Extrême-nord reste compliquée et les besoins humanitaires importants, avec la reprise d’activités de la secte terroriste Boko Haram », a déclaré l’ambassadeur français, au cours de la cérémonie de signature des conventions à Yaoundé. Au total, 1,8 million de déplacés et de réfugiés ont fui les violences depuis le début des attaques de Boko Haram, en 2009. Plus de 57.000 réfugiés nigérians séjournent en terres camerounaises, selon l’ONU.

« A cela, il faut ajouter la détérioration de la situation humanitaire, dans le flanc Est du pays. Autant de situation qui nécessite une action humanitaire », a ajouté Gilles Thibaut. L’instabilité sécuritaire de la République centrafricaine voisine, où des groupes armés se partagent le pouvoir, entraine une situation sécuritaire précaire dans la région de l’Est du Cameroun. Des rebelles centrafricains y faisant des incursions pour piller les biens des populations. Alors que la région, accueille des milliers de réfugiés centrafricains.

nike air max 90 crimson

Étiquettes: