Onglets principaux

Actualités

Cameroun : deux militaires tués par des séparatistes à Bamenda

Deux soldats camerounais ont été assassinés par des individus armés et embusqués dans la ville de Bamenda, a indiqué le Ministre de la Défense ce jeudi 16 mai 2019
298 vues
05/17/2019 - 16:22
Mike Biya
Rédacteur cameroun-online

Alors que s’achève la tournée du Premier Ministre dan les régions en crise du Nord-Ouest et du Sud-ouest, des affrontements continuent d’opposer des groupes armés séparatistes à l’Armée. « Dans la mi-journée de mercredi, deux soldats roulant à motocyclette dans la ville de Bamenda ont été sauvagement et lâchement assassinés par des terroristes-sécessionnistes embusqués dans des habitations », a indiqué le Ministre en charge de la Défense, dans un communiqué ce jeudi.

« La descente immédiate d'une équipe d'intervention avec pour mission de boucler et de ratisser la zone s'est soldée par un échange de coups » entre soldats et séparatistes, a précisé Joseph Beti Assomo.  Regrettant que les militaires lancés à la poursuite des séparatistes, aient été « pris à partie par des nombreuses personnes ». « La confusion a provoqué des échauffourées avec destruction des biens et incendie de quelques maisons », a-t-il ajouté.

Aussi, a-t-il saisi l’occasion pour réitérer un appel à la collaboration entre les populations locales et les Forces de Sécurité et de Défense.

Interrogé par la radio publique, CRTV, le Gouverneur de la Région du Nord-ouest, Adolphe Lele Lafrique a attribué la destruction de ces habitations à « certains éléments indisciplinés », tout en déplorant cette « réaction malheureuse » des militaires, pour donner suite à la mort de leurs camarades.

Dans la matinée, à Buea dans le Sud-Ouest, de violents affrontements ont opposés des forces de sécurité à un groupe d’assaillants armés à l’entrée de la ville. Des combats survenus alors que le Premier Ministre, Joseph Dion Ngute se trouvait dans la ville. Le départ du Chef du Gouvernement pour la ville de Kumba, dans le département de la Meme a été retardé par ces échanges de tirs nourris, jusqu’à ce que l’Armée régulière maitrise la situation et permette au convoi de prendre la route.

En mission de paix dans le Sud-ouest, après le Nord-ouest, l’émissaire du Chef de l’Etat, Paul Biya, appelle les combattants de la cause sécessionniste à déposer les armes et rejoindre la table du dialogue. « Le président m'envoie dire aux populations du Nord-Ouest que, hormis la séparation et la sécession, tout sujet politique peut être discuté et il se prépare à le faire », avait déclaré le Chef du Gouvernement, le 09 mai dernier, au cours de sa tournée dans la région.

Étiquettes: