Onglets principaux

Education

Cameroun- Enseignement Supérieur : Les grands chantiers du nouveau recteur de l’Université de Douala

Plusieurs défis attendent le nouveau recteur de l’université de Douala, récemment nommé le 11 Juillet 2019, par un décret présidentiel. Le premier de tous sera de ramener au sein de cette institution universitaire, une atmosphère calme et sereine, pour affronter avec quiétude l’avenir.
1,021 vues
07/15/2019 - 12:33
Christian-ESSIMI
Christian ESSIMI
Rédacteur web
Cameroun- Enseignement Supérieur : Les grands chantiers du nouveau recteur de l’Université de Douala

De quel poids peut réellement peser Magloire ONDOUA, pour ramener accalmie et sérénité au sein de l’université de Douala dont il est désormais le patron, à la faveur du décret présidentiel du 11 Juillet 2019 ? Voilà la question à laquelle beaucoup parviennent aujourd’hui, au regard de l’héritage moribond que lui donne en legs son prédécesseur François Xavier ETOA, dont le règne a été marqué par toutes sortes de revendications, crises et tensions diverses. « L’université de Douala connait beaucoup de problèmes aujourd’hui. Il est important que le nouveau recteur qui arrive sache faire la part des choses et surtout ramener de la confiance au sein de son équipe pour relever cette institution noyée dans plusieurs scandales ces dernières années », déclare Cédric WANSSI, étudiant dans cette institution universitaire.

Le séjour du nouveau recteur ne sera donc pas de tout repos. Aux rangs des priorités qui l’attendent, la question de l’amélioration des conditions de travail de ses collaborateurs, dont les dernières récriminations enregistrées venaient du personnel d’appui de cette Université, lequel avait entamé un long mouvement de grève dont la phase visible prenait corps le 11 Juin 2019. Cinq points étaient alors principalement visés. Il s’agissait de :  L’application de l’article 23 du décret présidentiel de 2011, portant sur certains avantages pouvant être accordés au personnel d’appui des universités d’Etat, le respect des engagements pris par l’administration en date du 05 mars 2019. Engagements qui prévoyaient la prise en compte des réclamations des personnels d’appui de l’université à savoir l’ajustement du Salaire minimum inter – professionnel garanti (Smig) suivant le décret du Premier ministre du 24 juillet 2014, sous un délai de trois mois.  Des points qui jusqu’ici sont presque restés sans suite favorable.

Au nouveau recteur désormais, l’obligation de trouver en urgence la bonne écriture par laquelle appréhender avec efficacité ses poches de tensions qui plombent de beaucoup l’ambiance de travail au sein de cette institution universitaire.

Avant sa nomination le 11 Juillet 2019 à la tête de l’université de Douala, Magloire ONDOUA, professeur agrégé des universités officiait comme doyen de la faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’université de Yaoundé II à Soa. Institution au sein de laquelle, il se fera remarquer, du fait des rapports quelque peu tendus qu’il va entretenir avec sa hiérarchie, qui l’accuse d’insubordination caractérisée.  

 

 

 

 

Étiquettes: