Onglets principaux

Economie

CAMEROUN- Incendie à la SONARA : Paul BIYA crée une commission d’enquête technique

Le Premier Ministre Joseph DION NGUTE vient de créer, sur haute instruction du Chef de l’Etat, une commission d’enquête technique chargée de faire la lumière sur l’incendie de la SONARA. Si l’action est louable, un grand pessimisme plane sur les résultats de cette enquête, qui pourraient bien être...
301 vues
06/12/2019 - 14:55
Rolande-AGONG
Rolande AGONG
Rédactrice web
 CAMEROUN- Incendie à la SONARA : Paul BIYA crée une commission d’enquête technique

Ce n’est pas la première fois qu’une commission d’enquête technique pour faire la lumière sur un sinistre survenu au Cameroun est créée. Les Camerounais ont encore en mémoire les résultats très controversés et même jugés « décevants et scandaleux » par des observateurs, de l’enquête prescrite sur le sinistre d’Eseka, qui, le 21 Octobre 2016 plongeait le pays tout entier dans la consternation. Des centaines de personnes arrachées à la vie sans qu’un sentiment de soulagement ne soit au rendez-vous, au lendemain de la présentation des résultats de l’enquête. Par ailleurs, les appels à ouverture d’une enquête, afin d’établir les responsabilités, dans le retrait de la Coupe d’Afrique Des Nations 2019 au Cameroun par la C.A.F, le 30 novembre 2018, restés lettre morte, ont définitivement installé le pessimisme.

Dans l’incendie de la SONARA, il n’y a pas eu de perte en vies humaines. Le Porte-Parole du Gouvernement René Emmanuel SADI le relevait d’ailleurs dans sa communication du 1er Juin 2019. Seulement, les dégâts matériels importants ont fait craindre des répercussions sur l’approvisionnement du pays en produits pétroliers. L’économiste Bernard OUANDJI affirmait d’ailleurs au lendemain de ces évènements malheureux, que les dégâts étaient tels qu’il n’y avait plus « rien » à retirer des usines. Le Gouvernement lui, s’était voulu plus rassurant et avait tenu à rassurer les populations de ce que des dispositions étaient prises pour un approvisionnement en continu des produits pétroliers et la « remise en état des unités de production dans les plus brefs délais ». Le Chef de l’Etat, relevait René Emmanuel SADI dans la même communication du 1er Juin 2019, avait donné des « instructions fermes pour que le projet d’extension et de modernisation de la SONARA se poursuive normalement ».

Près de deux semaines donc après l'incident, le Gouvernement Camerounais vient de décider de la création d’une instance chargée de faire toute la lumière sur les évènements malheureux de la SONARA. Avec à sa tête le Ministre de l’Eau et de l’Energie, cette commission d’enquête technique est constituée d’experts des Ministères des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique, de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement durable, d’experts représentant Le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense chargé de la Gendarmerie Nationale, d’experts de la Délégation Générale à la Sureté Nationale, d’experts de la Direction Générale de la recherche extérieure et de représentants du Ministère de l’Administration Territoriale entre autres. La commission est appelée à déterminer les causes et à indiquer des mesures préventives de tels incidents, d’établir les responsabilités tout comme d’évaluer la gestion dudit incendie.

 La commission d’enquête technique créée par Le Premier Ministre Joseph DION NGUTE le 11 Juin 2019 pourrait bien cependant, ne pas servir à grand-chose, au regard de ces résultats jugés insatisfaisants qui sanctionnent la grande majorité des enquêtes de ce type au Cameroun.

 

 

Lire aussi :

https://237cameroun.online/fr/Cameroun-SONARA-Une-partie-des-installations-en-feu

https://237cameroun.online/fr/Cameroun-Sonara-Grand-flou-sur-la-reprise-du-service

Étiquettes: