Onglets principaux

Education

CAMEROUN-Education : Il n’y a plus d’échec au C.E.P !

S’il est un examen au Cameroun dont le taux de réussite est désormais régulièrement de 100%, c’est bien le C.E.P. Tout porte d’ailleurs à croire qu’on n’échoue plus à ce certificat dit d’Etudes Primaires.
1,390 vues
06/12/2019 - 10:47
Rolande-AGONG
Rolande AGONG
Rédactrice web
CAMEROUN-Education : Il n’y a plus d’échec au C.E.P !

Il n’y a plus d’échec au C.E.P au Cameroun. Le propos a tout son sens au regard du taux de réussite satisfaisant et sans cesse croissant au fil des années, de ce diplôme qui sanctionne le cursus primaire. 100% entend-on presque machinalement dans les sous-centres d’examen. Passée l’euphorie, les parents sont très souvent les premiers à s’inquiéter de cette « réussite collective ». Marthe ASSOLE, parent d’élève en classe de CM II explique : « Tous les enfants réussissent au C.E.P aujourd’hui et quand il y a même des échoués, ils ne sont pas beaucoup. C’est bien mais parfois même toi le parent tu peux connaître que ton enfant n’apprenait pas ou ne comprenait pas beaucoup de choses, mais il passe, tu remercies seulement Dieu ».  

Candidat libre au C.E.P session 2019, Martin AWOULOU est âgé d’un peu plus de 20 ans, il est obligé de recomposer cet examen, suite à des soucis familiaux : « On a refait mon acte de naissance et sous mon nouveau nom je n’ai pas de C.E.P mais seulement mon Brevet d’Etudes du Premier Cycle. Je suis donc venu recomposer. Je sais que je vais passer parce que le C.E.P c’est pour les enfants et c’est facile. J’ai aussi un peu fait les répétitions avec les enfants du Cours Moyen II. Même si je n’avais pas fait je devais toujours passer ». Certain de son succès Martin, tout comme les près de 370.000 candidats au Certificat d’Etudes Primaires s’est soumis aux épreuves écrites obligatoires de ce premier diplôme du sous-système francophone au Cameroun en cette session 2019. Un diplôme qui peine désormais à convaincre lorsqu’on compare le niveau des élèves qui entrent au collège, au taux de réussite au Certificat d’Etudes Primaires, avoisinant presque toujours les 100%.

 Le Directeur des Examens, Concours et de la Certification au Ministère de l’Education de Base, Joseph EVANG ASSEMBE lui, expliquait, voire justifiait cette réussite quasi collective au Certificat d’Etudes Primaires au fil des années,  sur les antennes du Poste National de la CRTV  en ces termes: « Nous sommes parfois surpris de constater que la réussite de tous fasse si mal, fasse si peur, engendre tant de questionnements comme si la race humaine était condamnée à rester dans une espèce d’élitisme oligarchique où le bonheur n’appartiendrait qu’à certains. En réalité, si on devait échouer à un examen ça devrait probablement être aux autres examens, pas au premier examen qui est le C.E.P ou le First School Living Certificate ». Rien ne semble donc pouvoir justifier un échec au C.E.P.

Seulement, quand arrive le moment de l’exploitation des acquis, en lecture notamment, parents et enseignants du secondaire se trouvent face à une triste réalité : Très peu sont ces élèves qui quittent le primaire en étant capable de lire un texte. Ce n’est peut-être pas là l’objectif de ce cycle primaire qui vise, comme le rappelle Le Directeur des Examens, Concours et de la Certification au Ministère de l’Education de Base au Cameroun à « Donner à l’individu les fondamentaux de la connaissance qui vont lui permettre de s’insérer de manière harmonieuse au sein d’une société. Les hommes sont faits pour vivre en société et c’est ce qu’on apprend à l’école primaire ».

 

 

Lire aussi :

https://237cameroun.online/fr/CAMEROUN-Baccalaureat-de-l-Enseignement-Secondaire-General-et-G-C-E-2019-dans-les-regions-anglophones-les-Autorit%C3%A9s-saluent-la-mobilisation

https://237cameroun.online/fr/education/cameroun-disparit%C3%A9s-dans-l%E2%80%99acc%C3%A8s-%C3%A0-l%E2%80%99%C3%A9ducation

Air Foamposite Max

Étiquettes: