Contact

143, rue 1695 Ngousso Hopital général, Face EIforce. BP 14674, Yaoundé, Cameroun

disponible 24/ 7.

Placé en détention provisoire pour avoir tué sa belle-mère, l’accusé révèle que cette dernière apparaît constamment dans ses rêves et est à la cause de son échec.

Coup de théâtre dans le village d’Amohu, communauté d’Ezillo au Nigeria. Où un homme âgé de 38 ans décapite sa belle-mère l’accusant de sorcière. En effet, Il a été établi de manière fiable que le suspect, Elom Maduka, se serait plaint que sa belle-mère, Augustina Odio, apparaissait toujours dans ses rêves et lui disait qu’elle était responsable de son manque de progrès.

Ayant marre de cette situation répétée, Elom va trainer sa belle-mère dans une plantation et lui infligé de violents coups de machette à la tête et aux jambes, la laissant pour morte.
L’homme a été accusé de meurtre par le tribunal de première instance de l’État d’Ebonyi, Abakali.

Le commissaire de police, Mathias Eze, a déclaré au tribunal que l’infraction était punissable en vertu de l’article 319 (1) du Code pénal, Cap. 33, vol. 1, Lois de l’État d’Ebonyi du Nigéria, 2009.

L’accusé n’était pas représenté au tribunal par un conseil et aucune demande de mise en liberté sous caution n’a donc été déposée en son nom. Le magistrat en chef Nnenna Onuoha a ordonné qu’il soit placé en détention provisoire au centre correctionnel nigérian d’Abakaliki, tandis que son dossier devait être transféré au directeur des poursuites pénales de l’État pour les poursuites judiciaires nécessaires.

Share: