Plus de 48 heures après la proclamation des résultats, par les médias relatifs aux élections présidentielles Américaines, le candidat malheureux, Donald TRUMP, continu de clamer la main sur le cœur sa victoire.

Après avoir émis une litanie de recours à la cour suprême, afin de contester le sacre de Joe BIDEN et dénoncer les fraudes électorales lors des élections dans plusieurs États Américains, il vient de réitérer via sa page Facebook, que sa victoire a été volée par les systèmes corrompus établis par Le vainqueur Joe BIDEN dans plusieurs villes Américaines.

Ce feuilleton mediatico-politique qui prévaut depuis plusieurs jours au sein de l’appareil Politique Américaine, dégage néanmoins plusieurs similitudes avec le climat socio-politique de plusieurs pays de l’Afrique francophone noire à l’instar de Côte d’Ivoire, de la Guinée Conakry, du Congo Kinshasa et du Cameroun.

Dans ses pays cités, les contestations des résultats électorales et les contentieux post-électoraux ont éli domicile.

À la lumière de ses mutations politiques, une question demeure. Quelle leçon pour l’Afrique ?

Le flux rss de camer.be

Share:

Avatar